GUIDE DE L'INSTALLATION ÉLECTRIQUE : TOUT SAVOIR EN UN ÉCLAIR

Guides de l’installation électrique : tout savoir en un éclair
4.3 (85.83%) 103 vote[s]

guide de l'installation électrique

Un guide complet sur l'installation électrique : normes électriques, diagnostic électricité, prix d'un électricien, mise au norme d'une installation, schéma électrique, relier un tableau électrique, etc. Pour vous tenir au courant !

Les plus habiles des bricoleurs amateurs ont depuis longtemps admis cette devise : « on peut tout faire soi-même dans la maison, sauf l’eau et l’électricité ». Et voici bien la plus élémentaire des sagesses.

Car s’il y a bien un domaine du bricolage à laisser aux pros, c’est bien celui de l’installation électrique. En plus des connaissances techniques, de l’outillage et du matériel requis pour faire soi-même ses travaux d’électricité, il faut être capable de respecter à la lettre les normes, la réglementation électrique et les règles de sécurité.


La moindre défaillance, et c’est l’accident assuré, de l’électrocution à l’incendie !


Voici nos conseils et astuces pour économiser sur le prix de votre installation électrique, et choisir les meilleurs pros parmi les électriciens de votre région.

I. Les composants électriques dans un logement

Si on parle d’« installation électrique », c’est parce que chaque élément électrique individuel d’un même foyer est branché en réseau électrique, et relié à un compteur et un tableau électrique central, comme une vaste toile d’araignée qui parcourt chaque pièce de la maison.

Depuis que la fée électricité a fait son apparition, elle a chamboulé notre quotidien.

Voici donc les principaux éléments que l’on retrouve dans une installation électrique domestique :

  • Le compteur, tableau et le réseau électrique (ou circuit électrique)
  • Interrupteur et prises
  • L’éclairage
  • Le chauffage et l’eau chaude sanitaire
  • L’électroménager
  • La domotique et l’informatique

A. Le compteur, tableau et le réseau électrique

tableau électrique

Le compteur électrique
Le compteur électrique est l’appareil qui relie votre logement au réseau électrique collectif. Propriété de votre fournisseur d’électricité, il sert à calculer votre consommation électrique.

Le tableau électrique
Le tableau électrique est la commande centrale de votre installation électrique, qui répartit l’électricité dans tout votre réseau et protège les circuits des risques de surtension, à l’aide d’un ensemble de dispositifs de sécurité tels que les coupe-circuits et disjoncteurs.

À noter que votre tableau électrique peut également servir de point d’entrée à d’autres types de sources électriques qui arrivent chez vous (éolienne, panneaux solaires ou groupe électrogène, qui ne doivent pas passer par le compteur).

On trouve dans le commerce des tableaux électriques standard prémontés ou modulables avec plusieurs éléments.

Tous les câbles électriques à destination de tout « ce qui marche à l’électricité » chez vous partent du tableau pour constituer votre réseau électrique.

Le prix d’un tableau électrique va de 200 à 1000 € selon sa complexité.

Les disjoncteurs
Le ou les disjoncteurs sont obligatoires et permettent de couper immédiatement l’arrivée électrique en cas de problème. Un disjoncteur peut être différentiel ou divisionnaire.

Le prix d’un disjoncteur se situe entre 20 et 250 € selon leurs fonctions.

B. Interrupteurs et prises

prise électrique

L'interrupteur
L’interrupteur est la commande locale d’une arrivée électrique. Il ouvre et ferme l’électricité d’un seul élément (lumière par exemple). Il existe des interrupteurs dits « va et vient » qui commandent le même appareil à deux endroits (entrée et sortie de pièce par exemple).

La prise de terre
La prise de terre est un dispositif de sécurité : elle dirige la surtension vers le sol et vous protège de l’électrocution. On les utilise généralement pour les appareils puissants.

La prise confort
La prise confort est celle sur laquelle vous branchez vos appareils électriques.

Le prix d’une prise électrique varie entre 5 et 50 €.

À cela peuvent s’ajouter des minuteurs ou des variateurs.

C. Éclairage

éclairage électricité

L'éclairage (LEDs, ampoules, halogènes)
Tous les éclairages sont électriques, depuis qu’on ne s’éclaire plus à la bougie, à l’huile, au gaz ou au pétrole. Les éclairages peuvent être plafonniers ou muraux, à spots, à LEDS, à ampoules…

Certains éclairages imitent la lumière naturelle du soleil.

La nouvelle norme électrique pour la lumière en France est le raccordement DCL. C’est une douille possédant trois fiches (neutre, phase, terre) et venant s’encastrer dans la prise adéquate. 

Le prix d’une douille DCL commence à 5 €.

D. Chauffage et eau chaude sanitaire

cumulus électrique

Le chauffage électrique
L’électricité est une source possible, avec le bois, la géothermie, le solaire ou le fioul, de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

En ce cas on parle de radiateurs électriques (ou convecteurs électriques), de chauffage au sol et de ballon d’eau chaude ou cumulus électrique.

E. Électroménager

électroménager

Appareils électriques ménagers
Aspirateur, télévision, chaîne Hi Fi, robot ménager, four, réfrigérateur, micro-ondes, sèche-cheveux, machine à soda, vélo électrique, téléphone, portail électrique, volet roulant…

Tout cela constitue la litanie d’objets domestiques électriques qui se branchent sur l’installation électrique de vote logement, et sans lesquels on ne saurait plus vivre à l’heure actuelle.

F. Domotique et informatique

Domotique et informatique
La domotique regroupe tous les composants électriques interconnectés au moyen d’un câble et programmables par informatique, que ce soit via votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone, afin de pouvoir être activés et commandés à distance.

La domotique permet de programmer le chauffage, l’éclairage, les alarmes, les caméras, le portail, les volets, etc., lorsque vous n’êtes pas à l’intérieur du logement.

Le câble de commande, dit câble bus, est relié au tableau électrique central.

II. Calculer votre puissance électrique

La puissance d’un compteur électrique se mesure en kilowatt (kW) ou kVA. Elle correspond à la quantité d’électricité consommable simultanément à un instant T.

Il existe neuf niveaux de puissance électrique pour les particuliers : de 3 kVA (la plus faible) à 36 kVA (la plus élevée). Le prix de l’abonnement dépendra de la puissance que vous choisirez pour votre compteur.

  • Si vous choisissez un compteur électrique avec une puissance trop importante, vous gaspillerez de l’énergie.
  • Si vous choisissez un compteur électrique avec une puissance trop basse, vous risquerez les surtensions et de faire disjoncter votre installation électrique.

1. Calculer la puissance de votre compteur

compteur électrique

Pour calculer la puissance électrique dont votre logement aura besoin, vous devez faire une estimation de votre consommation moyenne annuelle et de la puissance des divers appareillages électriques.

Par exemple :

Puissance électrique des appareils domestiques

Appareil électrique

Puissance moyenne en Watts

Consommation annuelle moyenne 

Ampoule éco

15 à 25 W

35 kWh

Aspirateur

700 à 800 W

70 kWh

Chauffage d’appoint

1000 à 2000 W

180 kWh

Cumulus 100 litres

2000 à 2500 W

1550 kWh

Four

2000 à 2500 W

162 kWh

Lampe halogène

300 W

500 kWh

Lave-linge

2500 W

260 kWh

Lave-vaisselle

1200 W

288 kWh

Micro-ondes

1000 à 1500 W

90 kWh

Ordinateur

100 à 200 W

110 kWh

Réfrigérateur

 200 à 350 W

200 kWh

Sèche-cheveux

1500 W

35 kWh

Sèche-linge

2500 à 3000 W

192 kWh

Télévision

 100 à 250 W

125 kWh

À savoir

La puissance du compteur électrique figure toujours sur la facture d’électricité, quel que soit votre fournisseur.

compteur linky

Le nouveau compteur Linky simplifie les démarches et permet d’avoir des informations sur sa consommation d’électricité en temps réel. Le changement puissance avec Linky peut être effectué à distance et en 24h par Enedis.

Puissance électrique compteur conseillée

Caractéristiques du logement

Puissance conseillée en kVA

Studio, petits logements (≤ à 30 m²) avec
chauffage et eau chaude au gaz et équipement électroménager de base

3 kVA

3 pièces, environ 80 m² avec chauffage au gaz

6 kVA


Appartement 60 m2 avec chauffage électrique

6 kVA


Grands logements tout électrique

9 kVA


Surface supérieure à 150 m² chauffé par l’électricité

12 kVA


Habitation avec piscine chauffée

>12 kVA


groupe électrogene

Groupe électrogène

  • Le prix d’un groupe électrogène débute autour de 400 € et peut atteindre les 8000 € pour un particulier.
  • Il s’agit de groupes dédiés aux loisirs dont la puissance est comprise entre 0,7 et 2 kW et qui fonctionnent à l’essence. Un groupe électrogène monophasé comprend des options tels que des sorties 12 V pour brancher vos petits appareils électriques et parer à toute surcharge de tension.
  • Pour des chantiers de rénovation ou de construction, il faudra préférer un groupe électrogène triphasé, d’une puissance comprise entre 3 et 10 kW.

2. Le prix de l’électricité

Le kWh permet de calculer le prix de l’électricité.
Il dépend :

  • de l’État, de façon régulière par le biais de tarifs « réglementés » correspondant aux prix du kWh d’EDF (Tarif Bleu). Ces tarifs sont validés régulièrement par la Commission de Régulation de l’Énergie.
  • du fournisseur : Direct Énergie, Planète Oui, Total Spring, ou les offres marché de EDF
  • du type de compteur
  • de l’option tarifaire choisie : heures creuses/heures pleines.
  • de la région

Fournisseurs : faites jouer la concurrence !

En France, le marché de l’électricité est ouvert à divers fournisseurs en libre concurrence. Pour faire des économies sur votre consommation électrique, étudiez et comparez soigneusement les offres.

Prix du kWh d’électricité pour un compteur de 9 ou 12 kVA (en € TTC) au 1er avril 2019

Offre/Fournisseur*

Prix du kWh -Base

Prix du kWh -HP

​ 

Prix du kWh -HC

​ 

Électricité Verte / Total Spring

0,135 €

0,145 €

0,113 €

Happ-e / ENGIE

0,138 €

0,148 €

0,116 €

Offre Classique /Direct Énergie

0,140 €

0,151 €

0,118  €

Électricité renouvelable / Planète Oui

0,146 €

0,157 €

0,122  €

Tarif Bleu (réglementé) / EDF

0,146 €

0,157 €

0,122 €

 Offre Particuliers / Enercoop

0,17 1 €

0,171 €

0,156  €

III. Normes et réglementation électrique

La mise aux normes de l’électricité est une obligation.

Installation électrique norme NFC 15-100
Toute installation électrique est soumise à des normes strictes. La norme commune à toutes les installations électriques est NF C 15-100.

Publiée par l’AFNOR, c’est la norme de référence qui s’applique aux bâtiments neufs et aux rénovations totales, modifications ou extensions du logement. Elle garantit une installation électrique performante visant la sécurité et la protection des personnes.

Les règles fondamentales de sécurité des installations électriques individuelles sont :

  • La protection des personnes contre les dangers pouvant résulter d’un contact, direct ou indirect
  • La protection des personnes contre les brûlures
  • La protection du logement contre les incendies ou départs de feu et surchauffes
  • La garantie du bon fonctionnement de l’installation électrique par les circuits terminaux

La norme précise également le nombre de points d’éclairage, de prises de courant et le type de circuits qui doivent être installés dans chaque pièce ainsi que les distances de sécurité à respecter dans les salles d'eau.

Pour les logements neufs dont le permis de construire est déposé depuis le 1er septembre 2016, l’arrêté du 3 août 2016 impose au moins deux prises de communication de type RJ45 dans le logement en fonction du nombre de pièces (2 dans un T1, 3 dans un T2 et 4 dans un T3 ou plus).

Attestation de conformité
Pour pouvoir être raccordée au réseau, une installation neuve doit faire l’objet d’une attestation de conformité, visée par le Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité (CONSUEL). À la fin de vos travaux, votre électricien vous remettra une attestation sur l’honneur conformité installation électrique.

Cette obligation concerne également les installations électriques entièrement rénovées, dès lors que l’installation a été mise hors tension afin de procéder à la rénovation.

La NF C 16-600
La norme NF C 16-600 fixe les règles permettant de réaliser le diagnostic de l’état des installations électriques existantes des locaux à usage d’habitation, une évaluation obligatoire en cas de vente ou de location d’un logement.

Norme européenne
Le matériel électrique (basse tension) est concerné par des directives européennes et doit être conformes à ces dernières : la directive 2006/95/CE impose des normes dont le respect est obligatoire et attesté par l’apposition de la marque CE sur chaque matériel. Le respect de cette directive assure au matériel concerné la libre circulation dans l’espace européen.

Norme française NF

En France, l’AFNOR (association française de normalisation) établit et homologue les normes NF 003 pour les conducteurs et câbles électriques, NF 012 pour l’appareillage électrique domestique.

RT 2012
La RT 2012 qui concerne les écocompteurs est également applicable dans le cas des chantiers ou logements en écoconstruction.

IV. Le diagnostic éléctricité

Chaque année, en France, 80 000 incidents domestiques (aux conséquences qui peuvent être dramatiques : incendie, électrocution…) sont d’origine électrique.

Voilà pourquoi en 2009 sont devenus obligatoires les diagnostics électriques.

1. Diagnostic électricité

Si vous souhaitez mettre en vente ou en location un bien immobilier de plus de 15 ans, le diagnostic électricité, par un expert agréé, est obligatoire pour détecter les risques incendie et électrocution. Cet examen a également pour vocation de protéger l’acquéreur d’un bien. En aucun cas installation électrique non conforme et location d’un bien ne sauraient faire bon ménage.

Il doit être réalisé par un diagnostiqueur immobilier certifié COFRAC ayant une assurance responsabilité civile professionnelle valide. Le diagnostic électricité est supervisé par le Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité (CONSUEL).

Les points vérifiés sont  :

  1. La présence d’un Appareil Général de Commande et de Protection (ou AGCP)
  2. La présence d’un disjoncteur différentiel de 500 mA et muni d’un bouton de test sur le tableau électrique
  3. La présence de disjoncteurs de surintensité sur chaque circuit, soit en moyenne 1 à  2 disjoncteurs par pièce du logement (1 pour l’éclairage et 1 pour les prises)
  4. Le respect des volumes de sécurité dans les pièces humides (zones 0 à 2, qui définissent la distance minimale entre une arrivée d’électricité et un point d’eau, selon la norme NF C 15-100)
  5. L’état général des prises et interrupteurs et de leur isolation, ainsi que l’état général des fils électriques (gaine isolante).

Les conclusions d’un diagnostic électricité sont valides 3 ans.

Le prix d’un diagnostic électrique varie selon la taille du logement et ses équipements. Il est à la charge du propriétaire.

attestation conformite electrique

À retenir

  • Il est financièrement plus intéressant de faire réaliser l’ensemble de diagnostics immobiliers obligatoires (Carrez, risques naturels, amiante, DDT, DPE...) par un seul expert et de négocier un tarif groupé.
  • Vous assurer de la fiabilité de votre installation avant la visite de l’expert vous évitera la signalisation comme « installation dangereuse » qui pourrait vous poser des problèmes auprès de votre fournisseur d’électricité.
  • Notez que seuls les locaux professionnels sont tenus à une vérification installation électrique annuelle obligatoire.
diagnostic electrique

2. Diagnostic de performance énergétique (DPE)

Depuis le 1er janvier 2011, vous devez indiquer dans votre annonce la classe énergie du logement, et pour la connaître, réaliser le diagnostic de performance énergétique (DPE).

C’est l’un des dispositifs du Plan climat mis en place par l’État. Il permet d’informer les acquéreurs et les locataires sur les performances énergétiques de leur logement et les retombées sur leurs futures factures d’énergie.

Ce diagnostic est à la charge du propriétaire. Il s’accompagne de recommandations pour améliorer la performance énergétique du bien avec une évaluation du coût des travaux.

Le DPE vérifie 60 points de contrôle et présente un rapport stipulant notamment :

  • le classement du bien selon sa consommation énergétique
  • l’impact annuel sur les émissions de gaz à effet de serre, sur une échelle de A à G (« étiquette climat »).

Le DPE est valable 10 ans. Seul un diagnostiqueur certifié peut le réaliser à partir d’un logiciel réglementé. Le document est ensuite transmis à l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et enregistré.

Pour une location, il doit être obligatoirement remis à la signature du contrat de bail.

Une plus-value immobilière

Selon les statistiques fournies par les Notaires de France, les logements d’étiquette énergie A-B se vendent en moyenne de 6 % à 22 % plus cher que les appartements d’étiquette D.

Liste des organismes agréés pour le contrôle des installations électriques.

Normes du diagnostic électrique :

  • Articles L134-7 et L271-4 à 6 du code de la construction et de l’habitation
  • Arrêté du 8 juillet 2008 sur les certifications de personnes habilitées
  • Décret n° 2008-384 du 22 avril 2008 relatif à l’état de l’installation intérieure d’électricité dans les immeubles à usage d’habitation
  • Décret n° 2016-1105 du 11 août 2016 relatif à l’état de l’installation intérieure d’électricité dans les logements en location 
  • Arrêté du 28 septembre 2017 définissant le modèle et la méthode de réalisation de l’état de l’installation intérieure d’électricité

3. Prix d’un diagnostic électrique

Prix minimum

Prix maximum

​ 

Diagnostic installation électrique

105 €

125 €

Diagnostic DPE

110 €

160 €

V. Prix d'une installation électrique

Le coût des travaux électriques est un poste conséquent dans le budget d’une maison. Vous pourrez vous faire une idée en consultant ci-dessous nos exemple de devis installation électrique et devis rénovation électricité.

1. Prix des installations électriques

Dans un projet de travaux d’installation électrique, le prix des fournitures est généralement estimé entre 25 % et 30 % du coût total du chantier.

La plupart des grandes surfaces de bricolage ont de très grands rayons électriques et vous trouverez également bon nombre de magasins spécialisés dans les fournitures électriques autour de vous.

Depuis quelques années, on trouve également très facilement des fournisseurs en ligne.

Selon le matériau choisi, la qualité, les options, et le type de pièces, les prix varient considérablement (entre les interrupteurs standard entrée de gamme et les interrupteurs designs faits sur mesure par exemple).

Fournitures

Si vous faites affaire avec un électricien, celui-ci sera en mesure de vous proposer des fournitures électriques à des prix intéressants, car il obtiendra des tarifs professionnels auprès de ses fournisseurs. Pensez-y, en particulier si vous construisez et que vous devez acheter l’ensemble de vos fournitures électriques.

outils electricien

Prix pour refaire soi-même installation électrique dans une maison

Fourniture électrique

Qté

Prix à l'unité

​ 

Total

​ 

Prix interrupteur va-et-vient

4

20 €

80 €

​Acheminement des câbles

de 0,50 €/m linéaire à 40 €/m linéaire

​Applique

2

5 €

10 €

​Boîte encastrée double

1

5 €

5 €

Boîte encastrée simple

5

2 €

10 €

​Boîte encastrée triple

1

7 €

7 €

​Boîte triple pour encastrer

1

10 €

10 €

Prix câbles et finitions

0,5 €/m à 40 €/m

Prix  dispositif d’éclairage

4

5 €

20 €

Prix  installation complète

8000 €

Prix  interrupteur télérupteur

4

15 €

60 €

​Interrupteur minuterie

4

20 €

80 €

Prix interrupteurs

entre 6 € et 150 €

​Permutateur

1

20 €

20 €

Plaque double

1

7 €

7 €

Plaque pour box triple à encastrer

1

10 €

10 €

​Prise 32A

10

30 €

300 €

Prix prise confort et interrupteurs

de 4 € à 50 €

Prix  prise de courant

2

15 €

30 €

​Prise de TV

1

15 €

15 €

​Prise encastrée

2

5 €

10 €

Sortie de câble

1

5 €

5 €

Sorties lumières

à partir de 5 €

Prix tableau électrique

de 200 € à 500 €

​Variateur

2

25 €

50 €

2. Tarif horaire d’un électricien 2019

électricien

C’est le poste « main d’œuvre » qui sera le plus élevé du tarif artisan électricien. Ceci s’explique par le fait que les travaux électriques exigent des connaissances techniques et réglementaires ainsi qu’un savoir-faire spécifique, et entraînent la responsabilité de votre électricien.

Recourir à un amateur, en dehors du cadre d’un contrat de travail avec assurance, peut avoir des conséquences catastrophiques, même si le prix d’un électricien au black semble compétitif. En cas de malfaçon, vous pourriez bien tout perdre !

Il est donc conseillé de faire réaliser vos travaux par un professionnel spécialisé, qui interviendra sans perdre de temps et vous livrera une installation électrique sûre et opérationnelle.

Selon l’intervention (dépannage, rénovation, mise aux normes ou installations de A à Z), un électricien vous facturera au forfait ou au tarif horaire. Certains forfaits sont exprimés au m².

Si l’électricien fournit le matériel, comptez également cette partie.

Le prix d’un électricien 2019 peut varier de 45 à 75 €.
(Ce tarif d’un électricien de l’heure peut doubler en tarif nuit et week-end).

Il vous faudra ajouter le tarif déplacement électricien, compris entre 20 et 40 €.

La TVA applicable est de 20 % pour le neuf et de 10 % pour un logement de plus de 2 ans.

Tarifs 2019 d’un électricien pour les prestations les plus courantes

Prix électricien 2019

Installation d’un câblage électrique

240 €

Installation d’un détecteur de fumée

115 €

Installation d’un tableau électrique

900 €

Installation d’une antenne

225 €

Pose d’un chauffage électrique

200 €

Pose d’un compteur électrique

250 €

Pose d’un disjoncteur différentiel

300 €

Réparation d’une antenne

165 €

Réparation d’une sonnette

109 €

Réparation de chauffage électrique

285 €

Tarif électricien pose spot

288 €

Mise au normes électriques prix

selon surface et état de l’ancien système

La confiance est un facteur de choix essentiel avant de confier à un pro la responsabilité d’installer l’électricité dans une maison :

  • N’hésitez pas à vérifier les compétences du professionnel ainsi que ses références.
  • Vérifiez également s’il est agréé par le CONSUEL et dispose de la qualification QUALIFELEC ou tout autre label de qualité.
  • Demandez-lui une preuve d’assurance pour lui-même, ses employés et ses chantiers.
  • Demandez-lui si le matériel qu’il utilise est aux normes européennes ou NF.

3. Prix de pose installation électrique


Tarifs de pose seule, hors fournitures

Prix électricien 2019

Câble1* 2,5 mm²

30 €

Câble1* 6 mm²

30 €

Coffret coupe-circuit

15 €

Coffret modulaire extérieur à encastrer

120 €

Coffret modulaire extérieur posé sur socle

180 €

Coffret pré-équipé pour surface >100 m²

75 €

Coffret pré-équipé pour surface entre 35-100m²

30 €

Disjoncteur différentiel

200 €

Disjoncteur divisionnaire

70 €

Gaine TPC

entre 0,50 et 2 € le ml

Installation électrique extérieure

200 à 500 €

Installation électrique maison individuelle

selon surface et réseau

Installation électrique salle de bain

de 500 à 900 €

Installation radiateur électrique

50 €

Installer plusieurs prises électriques

de 100 à 300 €

Pose avant doublage

100 €

Pose encastrée

160 €

Tarif électricien dépannage 

  • Dépannage d’un chauffage électrique : 290 €
  • Forfait recherche de panne électrique : 85 €
  • Réparation d’une chaudière électrique : 335 €
  • Réparation d’une prise électrique : 120 €

4. Contrat d’entretien

Au moment de choisir votre électricien, pour réaliser vos rénovations ou votre installation électrique, demandez-lui s’il propose un contrat d’entretien et son tarif électricien pour une maison.

Cela vous permettra de bénéficier d’un meilleur entretien du matériel et d’assurer une plus grande longévité à votre système. Définissez vos besoins réels et les options que vous voulez ajouter à votre contrat d’entretien électricité, par exemple :

  • Câblages
  • Création de prise électrique
  • Dépannage électrique
  • Entretien domotique
  • Mise en conformité électrique
  • Panne coupure de courant
  • Panne totale électrique
  • Recherche de panne 
  • Remise aux normes électricité
  • Remplacement éclairages
  • Réparations électriques
  • etc.

5. Autres frais et raccordement au réseau

raccordement réseau

Frais et délais de la mise en service de l’électricité (exemple Enedis)

  • Mise en service initiale standard en 10 jours ouvrés : 49,31 €
  • Mise en service initiale express en 5 jours ouvrés : 86,65 €
  • Mise en service standarden 5 jours ouvrés : 21,23 €
  • Mise en service express en 2 jours ouvrés : 58,57 €
  • Mise en service d’urgence le jour même : 150,39 €
  • Mise en service d’urgence Linky le jour même :72,90 €

Prixremplacement de compteur (en fonction du motif)

  • Changement d’un compteur défectueux : de 27 à 157 €
  • Passage d’un compteur monophasé au mode triphasé : 153,78 €
  • Augmenter la puissance du compteur : 54,46 €
  • Changement de la grille tarifaire : 56,46 €
  • Nouveau raccordement : de 200 à 500 € selon la distance au poteau

VI. Pose du circuit électrique

Rénovation électrique : par ou commencer ? Comment brancher panneau solaire à installation électrique ? Faut-il installer un sous compteur électrique ? La plupart des personnes qui souhaitent refaire l’installation électrique d’une maison ne savent pas trop par quel bout (du câble) commencer. Guides de pose d’une installation électrique domestique.

pose électricité

1. Les étapes de l’installation électrique (rénovation électricité)

Attention, danger

Danger électricité

N’oubliez jamais de couper le courant à l'interrupteur général avant de toucher à vos installations électriques, quelles qu'elles soient !

  1. Avant de commencer, s’il s’agit d’existant, faites réaliser des diagnostics électriques. Cela vous donnera une idée précise de l’état actuel de votre installation électrique et des points à modifier, améliorer, ajouter, rénover ou mettre aux normes. Vous en saurez plus sur l’état général de la structure d’une installation électrique et de ses composants et les risques et dangers.
  2. Une mise aux normes peut nécessiter différents travaux :
    - Changement des câbles
    - Changement des équipements
    - Ajouts d’éléments obligatoires
    - etc.
  3.  Avant de se lancer dans tout chantier d’installation électrique, il est impératif d’établir un schéma électrique, une étude de dimensionnement d’installation électrique et un plan réglementaire des différents circuits électriques. Ce travail particulièrement technique demande des connaissances matérielles, réglementaires et techniques. Le plan électrique d’un logement détaille les composantes d’une installation : câbles, prises, interrupteurs, points d’éclairage, électroménager, etc.
  4. Vous devrez ensuite déposer l’ancien. À savoir que le démantèlement de l’ancienne installation électrique est parfois plus complexe que la rénovation en elle-même (casser les murs, planchers, plafonds, creuser des tranchées...)
  5. Vous pourrez commencer la pose selon votre schéma d’installation électrique. Marquez les éléments sur les murs et parois, insérer les gaines et passages, poser les équipements, relier les câbles et éléments du réseau, reliez à la prise de terre et au tableau central
  6. Vérifiez que l’installation fonctionne bien
  7. Finissez par la maçonnerie

2. Les étapes de l’installation électrique provisoire (construction)

  1. Une fois le gros œuvre terminé, en même temps que vous posez les portes et fenêtres, réalisez les saignez et tirez les câbles
  2. Posez l’isolation et la chape
  3. Installez les prises de contact et interrupteurs dans les murs
  4. Installez l’armoire à fusibles et testez-la, circuit par circuit. Faites les raccordements
  5. Faites procéder au contrôle obligatoire de l’installation électrique. Vous devez contacter un organisme de contrôle agréé indépendant (OCB, BTV, Vinçotte, ATK, …). Présentez le schéma unifilaire et le schéma de situation à l’expert chargé du contrôle. L’expert ne contrôle pas le fonctionnement, mais la présence des éléments de sécurité
  6. Remettez le rapport de contrôle RGIE à votre gestionnaire de réseau pour obtenir le raccordement définitif au réseau de distribution.

VII. Exemples de devis

A/ Prix d'une rénovation électrique partielle maison ancienne :

80 à 120 €/m² :
- Diagnostic
- Mise aux normes électricité appartement ou maison
- Remplacement de câbles
- Changement de tableau électrique et/ou de prises et interrupteurs
- Mise en sécurité de l’installation

B/ Prix d'une rénovation électricité complète maison ancienne :

120 à 200 €/m² :
- Diagnostic
- Remplacement des câbles, fils, boîtes DCL, prises et interrupteurs
- Changement de tableau électrique
- Mise en conformité du réseau électrique

C / Prix installation électrique domestique complète pour un logement de 80 m2

Sans chauffage électrique : 14 000 € / Avec chauffage électrique : 18 000 €

D/ Prix installation électrique domestique complète pour un logement >100 m2

Sans chauffage électrique : 22 000 € / Avec chauffage électrique : 25 000 €

E/ Coût rénovation électricité maison ancienne  100m2​

20 000 €

électricien

VIII. Aides aux travaux

TVA à taux réduits

  • La TVA à taux réduit de 10 % s’applique dans les logements de plus de 2 ans, pour une rénovation effectuée par un professionnel agréé
  • Le taux de TVA à 5,5 % s’applique aux travaux d’amélioration de la qualité énergétique dans un logement de plus de 2 ans.

Pour bénéficier des taux réduits, les travaux doivent être impérativement confiés à un professionnel qualifié Garant de l’environnement (RGE) dans le cas de la TVA à 5,5 %. Le taux réduit s’applique sur la pose et l’achat du matériel par un pro. Si le matériel est acheté par un particulier, le taux normal de 20 % lui sera appliqué.

Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)
Pour la rénovation de votre installation électrique liée aux énergies renouvelables : éolienne, solaire, géothermique…

  • Toutes les conditions de l’article 200 quater du CGI doivent être remplies
  • Pour une maison de plus de deux ans à vocation de résidence principale
  • Plafonné à 8000 € pour un célibataire et 16 000 € pour un couple

Éco-Prêt (PTZ)
Pour la rénovation de votre installation électrique liée aux énergies renouvelables : éolienne, solaire, géothermique…

Prêt Livret de Développement Durable et de Solidarité (LDDS)
Certaines banques accordent des prêts pour le financement de travaux d’économie d’énergie des logements achevés depuis au moins deux ans. Les prêts peuvent concerner tant les équipements, appareils ou matériaux concernés que les dépenses d’installation et des éléments connexes indispensables à leur bon fonctionnement. 

Estimer le prix de votre installation électrique

Une installation électrique réglementaire, bien conçue et optimisée, vous permettra non seulement de faire de réelles économies d'énergie et de voir ainsi votre facture energétique diminuer, mais assurera à votre logement et à ses habitants une plus grande sécurité et un meilleur confort.

Ne sous-estimez pas la difficulté de réaliser un schéma électrique et de poser l'ensemble de votre réseau : cela requiert un savoir-faire, de l'équipement, et le respect de normes de sécurité pointues.

Une seule malfaçon, une seule erreur, et c'est l'accident.

Contactez un électricien agréé pour vous aider à réaliser votre installation électrique, vous conseiller sur les fournitures et la domotique de votre maison, et appréciez tout le confort moderne l'esprit tranquille !

X

Questions ? Infos ? Avis ? (Inscription non obligatoire) 0 Commentaires