Guide rénovation salle de bain : styles, prix, matériaux et techniques

Guide salle de bain : styles, idées, aménagement, prix et devis
4.3 (85.83%) 103 vote[s]

Un guide complet sur l'aménagement de salle de bain : idées déco, plans, douche ou baignoire, prix 2019 et devis pour la rénovation de votre salle de bain.

Salle de bain

I. Les différents styles de salles de bain

Si la salle de bains a longtemps été une pièce pratique, essentiellement aménagée de manière à occuper ses fonctions de salle d’eau, la tendance des dernières années est de plus en plus tournée vers la salle de bain-pièce à soi.

Nous passons aujourd’hui entre 30 minutes et 2 heures par jour dans la salle de bains, c’est donc devenu une pièce intime pour se privilégier du temps à soi, qu’on se le dise !

1. Les différents modèles de salles de bain

La salle de bain n’est plus seulement la pièce réservée à la toilette, elle est devenue une pièce de détente à part entière, ou on n’hésite plus à passer beaucoup de temps pour de relaxer et/ou la déco et les petits détails sont de plus en plus soignés pour rompre avec le design froid et austère du carrelage blanc et sanitaire.

Fini le temps où l’on retrouvait dans la salle de bain le lave-linge, le séchoir et les autres éléments désormais relégués dans la buanderie. Dans la salle de bain, on se détend, ce n’est plus la pièce d’eau « multifonctions ».

La déco de la salle de bain a fait un bond vers des éléments beaucoup plus chaleureux (pierre, bois, matières naturelles…), un vaste de choix de luminaires de salle de bain et des astuces d’aménagement pour libérer l’espace. On puise désormais ses idées déco salle de bains dans les pages des magazines de déco ou chez les brocanteurs. La salle de bain devient showroom et on y expose ses talents de décorateur d’intérieur.

Les principaux types de salles de bains sont :

Baignoire à sabot
  • La salle de bain compacte : pour un petit appartement, il s’agit de limiter l’encombrement et de maximiser l’espace. Exit la baignoire, la douche compacte et le petit lavabo font la loi, avec des rangements intelligents et encastrés. On retrouve souvent les w.c. dans la petite salle de bain.
  • La salle de bain/spa ou salle de bain zen : look reposant, exotique et minimaliste, simple et chaleureux. C’est une salle de bain nature.
  • La salle de bain avec douche italienne : une douche XXL sans bac, avec des panneaux de verre et souvent un jet de douche effet rideau d’eau. Un soin particulier est apporté au sol avec le carrelage de salle de bain dans l’esprit des thermes romains.

  • La salle de bain designles créateurs de baignoires, cabines de douches, radiateurs et autres accessoires de salle de bain n’hésitent plus à jouer avec les matériaux, la lumière et le style des meubles de salle de bain. On y retrouve souvent des objets déco, parfois industriels, dans un mélange rétro et contemporain, avec un bidet ou une baignoire à sabots qui aurait voyagé dans le temps. Les couleurs de salle de bain sont infinies.

  • La salle de bain « luxe » : certains n’hésitent pas à transformer leur grande salle de bain en pièce d’agrément, avec des matériaux luxueux (marbre, pierre, ardoise, bois exotiques, laiton…) et à poser des parquets massifs avec des baignoires XXL de balnéo, des hydrojets, etc.
Salle de bain compacte

2. Les éléments

Une salle de bain, peu importe son style, comporte plusieurs éléments indispensables. Ce sont :

  • Les sanitaires : baignoire ou douche, lavabo, vasque salle de bain, parfois bidet ou w.c.,
  • La robinetterie : le robinet salle de bain pour être mitigeur, mélangeur et plus encore,
  • Les rangements : meuble salle de bain sous lavabo, armoire de toilette avec miroir, meuble pour les linges de toilette, pharmacie, meubles à poser, meubles à suspendre, meubles d’angles, meubles sous vasque, colonnes de rangement, tablettes, patères et porte-serviettes...,
  • L’éclairage par luminaire, souvent couplé au miroir salle de bain,
  • Les sols : carrelage, béton ciré salle de bain, parquet salle de bain ou plancher massif, pierre naturelle ou tapis de salle de bain...,
  • Les murs : peinture salle de bain, faïences, carrelage, revêtement mural salle de bain, bardage de bois ou inox, pierre, papier peint salle de bain spécial pièce humide…,
  • Radiateur, sèche serviette et accessoires salle de bain
  • Ventilation et fenêtres : la salle de bain se doit d’être une pièce lumineuse et aérée. Il existe de nombreuses solutions pour bénéficier de lumière naturelle tout en conservant son intimité (fenêtres avec verre sablé ou opaque, stores avec lames orientables, puits de lumière, fenêtres de toit...).

II. Choisir sa salle de bain

1. Préparer l'aménagement de sa salle de bain

La première question est celle de l’espace à aménager ou réaménager : est-ce un espace compact dans lequel vous devez économiser un maximum de volume, ou avez vous une grande pièce que vous devez segmenter ? Inutile d’essayer de faire entrer une douche italienne et une double vasque dans une salle de bain de 4 m², de même, une cabine de douche compacte pourrait se sentir perdue au milieu d’une salle de bains très spacieuse.

Ensuite, est-ce une salle de douche « express » pour célibataire, ou une salle de bain familiale ?

Quel nombre de meubles et sanitaires devez vous faire entrer : douche à l’italienne XXL, cabine d’angle, baignoire coquillage, une ou deux vasques, un bidet, des toilettes ?

La salle de bains accueillera telle des jeunes enfants, personnes à mobilités réduites ou personnes âgées ? Faut-il des sièges de douche et des rampes pour se tenir ou des revêtements anti glisse ? Les accidents domestiques sont encore nombreux dans les salles de bain.

Enfin les styles et la déco sont importants et détermineront le choix des matériaux.

Choix du lavabo : vasque encastrée, colonne salle de bain, lavabo suspendu, double ou triple vasque, il y en a pour tous les goûts, avec ou sans rangement et armoires salle de bain.

La baignoire réduit la surface au sol dans la salle de bains tandis que la douche italienne donne un effet ouvert. L’emplacement de la douche ou de la baignoire a également son importance : en angle, sur le côté, en îlot central…

Pensez aux meubles suspendus (sans pieds) qui donnent un effet agrandissant sur l’espace. Des lignes épurées et des armoires encastrées dans le mur permettent également de gagner de la place. Évitez les meubles et étagères trop profonds, peu pratiques et rapidement massifs. Les tablettes à fixation invisible donneront encore un effet de volume et de gain de place.

L’éclairage sculpte le volume et donne l’ambiance de votre salle de bains : miroirs, fenêtres, puits de lumières, spots encastrés, appliques, éclairage au sol par leds...

À retenir

Pensez à la circulation et à l’ouverture de la porte. Réalisez un plan de votre salle de bains avant de vous lancer. Vous verrez rapidement quels types d’équipements ou non vous pourrez installer. Cela vous permettra par ailleurs de prévoir les aménagements électriques et de plomberie.

2. Douche ou baignoire ?

Voici sans doute LA question principale.La taille de votre famille et les habitudes de chaque membre vont rapidement définir le vainqueur du match Douche vs Baignoire.

La douche et plus rapide et plus pratique. Il en existe de toutes tailles de la cabine compacte à la douche italienne type SPA avec jets massants.

Mais rien ne remplace le bain relaxant après une dure journée. Contrairement à la douche, la baignoire a également un double usage : on peut s’y baigner ou s’y doucher. Pour donner le bain aux enfants (ou au chien), une baignoire est également bien plus pratique qu’une douche.

Si vous en avez la place, rien ne vous empêche d’avoir une salle de bain avec douche et baignoire.

À la pose comme à l’achat, la douche est sensiblement meilleur marché que la baignoire.

À retenir

À la revente, l’absence de baignoire pourrait freiner des acheteurs : les baignoires sont de plus en plus vues comme un « luxe », car dans les années 90 on avait eu tendance à les remplacer systématiquement par des douches. Pour les personnes âgées et les jeunes enfants, la baignoire aménagée est plus sécuritaire.

Choisir sa baignoire

Baignoire

Choisissez une baignoire qui s’adapte à la morphologie de toute la famille : une baignoire trop petite, dans laquelle on ne peut pas s’immerger en entier, et elle sera de fait utilisée en douche.

La baignoire rectangulaire ou ovale est la plus classique, suivie de la baignoire d’angle. On les trouve entre 150 et 190 cm ou plus. La baignoire sabot (moins de 150 cm) se trouvait dans les appartements jusque dans les années 1950, mais représente toujours un compromis pour ceux qui ont des salles de bains exiguës et ne veulent pas pour autant se priver d’un bain. La baignoire îlot central est plus imposante, avec des formes rondes, ovales, coquillage ou carrée.

Sur le plan de matériaux, certaines gammes de luxe proposent des baignoires en acier émaillé (pour le look rétro), mais elles sont chères et conservent moins bien la chaleur de l’eau. Le matériau le plus répandu est l’acrylique ou divers matériaux de synthèse en résine. Les baignoires acrylique sont fragiles selon l’épaisseur de la coque, mais offrent un large choix de formes. De la fibre de verre vient généralement les renforcer.

L’habillage de la baignoire (qui se nomme le tablier) existe en une vaste gamme de matériaux : acrylique, faïence, métal, béton… C’est une finition liée étroitement au look de votre salle de bains. Vous trouverez des tabliers en plaques prêtes à poser, qui se collent simplement et permettent de laisser une trappe d’accès au siphon. Vous pourrez également les plaquer avec d’autres matériaux. Certaines baignoires particulièrement design, ou à sabots, n’ont pas besoin d’un tablier.

La douche italienne, douche d’angle
ou cabine de douche

Douche italienne

Pour ce qui est des douches, si vous n’optez pas pour une douche à l’italienne (sans bac receveur), choisissez un bac en acrylique, ABS ou céramique avec des parois en acrylique ou verre Securit.

Les matériaux des cabines de douche sont relatifs à leur qualité et l’on retrouve principalement :

  • les portes sont en verre Securit et leurs profilés en plastique, en aluminium époxy ou inox,
  • la robinetterie en acier chromé, le flexible de douche en plastique, laiton chromé ou inox et la colonne en acier chromé, époxy, brillant ou dépoli voire en PVC,
  • la douchette et le pommeau sont en acier chromé,
  • le receveur est en acrylique, en ABS, de rares modèles sont en céramique ou faïence,
  • les parois de fond sont en acrylique ou en verre dépoli,
  • le châssis métallique est en aluminium.

On trouve quatre types de douches : les douches maçonnées (c’est le cas des douches italiennes), les douches cabines intégrales ou cabines monoblocs (livrées en kit, se posent simplement au sol) ou les douches à parois mobiles (partiellement maçonnées). 

À retenir

Attention : la plupart des cabines de douche nécessitent une hauteur sous plafond d’au moins 2 mètres. Pensez bien au type d’ouverture et à l’accès lorsque vous dessinerez le plan de votre salle de bain.

3. La robinetterie

Robinetterie

La robinetterie fait appel à des technologies de plus en plus développées : capteurs sensoriels, jeux de lumière… Mais c’est aussi un élément important du look de votre salle de bains.

Rétro, industrielle, design ou fantaisie, la robinetterie est un élément à ne pas négliger lorsque vous concevez votre nouvelle salle de bain.

On distingue les mélangeurs au design rétro et les mitigeurs thermostatiques. La plupart du temps ce sont les mitigeurs qui s’imposent, car ils sont économiques et pratiques, permettant de régler et de maintenir une température constante de l'eau, et d’éviter les risques de brûlures pour les enfants.

Il existe des centaines de designs de robinets, mais on veillera à adapter le bec et la couleur ou le métal de celui-ci avec la vasque par exemple. Chrome, laiton, inox, cuivre…

Les poignées des robinets peuvent être en résine ou en céramique, là encore pour le style choisi. La hauteur, l’angle, l’inclinaison peuvent varier. Les robinets « cascade » sont très à la mode, on y voit l’eau parcourir le robinet et tomber en peigne large.

Certains robinets sont dotés de systèmes anti brûlures ou de limiteurs de débit, voire de capteurs à infrarouge pour le déclenchement.

À noter que pour les douches, la robinetterie existe parfois en colonne de douche tout-en-un, avec le mitigeur, le pommeau, la douchette et des petits jets.

La plupart des robinets se fixent en deux points, selon des normes de fixation standards avec écrou. Attention au moment du choix de la robinetterie de prévoir le bon entraxe.

À retenir

Si vous avez décidé de vous équiper d’une douche à l’italienne ou d’un rideau d’eau, il vous faudra un débit d’eau plus important et une robinetterie adaptée. Pour profiter pleinement de votre cabine de douche hydromassante, vous devrez disposer d’une arrivée d’eau de 3 bars minimum de pression et d’un débit de 20 à 50 litres par minute (tubes cuivre de 16 mm, attention aux anciennes installations).

Comptez en moyenne 250 € pour un mitigeur simple, et jusqu’à 1000 € pour un mitigeur design.
Certaines pièces de robinetterie d’art valent plus de 5000 €.

N’oubliez pas non plus les accessoires pour douche et baignoire :

  • Pare-jet
  • Appuie-tête
  • Éclairage
  • Radio MP3
  • Buses orientables
  • Cascade de remplissage
  • Douchette avec flexible…

4. Lavabo/Vasque de salle de bain

Double vasque

Le second élément sanitaire de vote salle de bain après la douche ou la baignoire : la vasque.

Traditionnellement on avait surtout affaire à des lavabos simples, mais de plus en plus les spécialistes proposent des doubles vasques (une pour monsieur, une pour madame).

On en trouve à suspendre, encastrer, à poser ou sur colonne (pied totem). La plupart se fixent par ailleurs au mur, pour une question de sécurité.

Matériaux, formes et style sont très variés, de la faïence blanche à la vasque creusée dans la pierre naturelle ou la coupelle en verre épais. L’alliance harmonieuse de la vasque et de sa robinetterie sera déterminante.


Veillez à choisir des lavabos adaptés à la taille de votre salle de bains. La dimension standard d'un lavabo est de 60 cm de largeur sur 85 cm de hauteur. Sachant qu’il existe des vasques de 120 cm de large ou plus.

La céramique et les matériaux composites dominent le marché, mais le béton ciré et la pierre proposent de belles possibilités et un entretien facile, ajouté à une belle résistance dans le temps et à l’usage.

Les prix des lavabos et des vasques varient considérablement selon les dimensions, le matériau et la forme : de 25 à 2500 €.

Comptez en moyenne 350 € pour un lavabo simple moyen de gamme en résine, sans la robinetterie ni le meuble sous-lavabo.

5. Idées déco salle de bain

Déco sdb

Les matériaux de carrelage, peintures, papiers peints pour pièces humides ont bien évolué. Le choix est désormais très large pour décorer sa salle de bains, avec de nouvelles essences de bois exotiques notamment.

On n'hésite pas à ajouter des petites touches de fantaisie avec des spots de couleur, ou des niches qui donneront look hammam, avec des petites bougies par exemple.

Les plantes vertes et même les murs végétalisés ont fait leur entrée dans l’univers de la salle de bains : des variétés de plantes supportent très bien l’humidité et ont des propriétés dépolluantes. Vous serez tout à coup projeté dans la jungle sous votre douche-cascade.

Niveau couleur, si le blanc et le bleu étaient les couleurs attitrées de la salle de bain, aujourd’hui tout est permis, même le brun ou le noir.

Par ailleurs les contrastes fonctionnent très bien et l’inox se marie bien avec le bois ou la pierre, le verre avec le bambou et les galets...

6. Radiateur ou sèche-serviette ?

Seche serviette

Un sèche-serviette électrique est un appareil de chauffage capable de chauffer une salle de bains et de sécher des serviettes. Il est composé de plusieurs tubes ronds ou plats. De puissance variable, à dimensionner avec la surface de la salle de bains, le sèche-serviettes électrique est à inertie sèche ou à inertie liquide chauffé par une résistance électrique.

Moins commun est réservé aux habitations disposant d’une chaudière (chauffage central), le sèche-serviette à eau assure le même service. On trouve des sèche-serviette céramique, en stéatite ou pierre de lave.

Certains peuvent être dotés d’un programmateur et d’une minuterie.

À retenir

Pour une salle de bains de 3m2, compter 390 W, 780 W pour 6 m² et environ 1300 W pour 10 m².

Un sèche-serviette électrique de classe I NF s’installe à partir du volume 3.
Un sèche-serviette électrique de classe II NF s’installe à partir du volume 2.

III. Quel prix pour une salle de bain ?

1. Les magasins de salle de bain

Vous trouverez des éléments de salle de bain soit :

  • chez des spécialistes de la salle de bain
  • dans les grandes surfaces de bricolage
  • dans la plupart des magasins d’ameublement

Tout dépendra si vous souhaitez acheter vos éléments individuellement, ou faire construire une salle de bains « sur mesure » avec des sanitaires intégrés dans une gamme de mobilier de salle de bain spécialisée.

La plupart des sanitaires et des meubles de salles de bain ont des dimensions standards qui permettent de mélanger les gammes et les éléments.

Les magasins de meubles qui proposent du mobilier de salle de bains à prix bas :

  • Rayon Ikea salle de bain
  • Rayon Alinea salle de bain
  • Rayon Conforama salle de bain

Tous ont un catalogue salle de bains avec des meubles à monter vous-même à des prix tout à fait intéressants. Pour les sanitaires il faudra vous fournir ailleurs.

Le prix d’une salle de bain Ikea complète commence à 450 €. Vous trouverez difficilement moins cher ailleurs.

Les grandes surfaces de bricolage ont le mérite de proposer à la fois les sanitaires, le mobilier, l’éclairage et tout le matériel nécessaire pour l’installation de votre salle de bain :

  • Rayon salle de bain de Bricorama
  • Rayon salle de bain de Brico Dépôt
  • Rayon salle de bain de Leroy Merlin
  • Rayon salle de bain de Castorama
  • Rayon salle de bain de Lapeyre

Le large choix dans leurs rayons permet de trouver des solutions à des gammes de prix très variées. C’est probablement dans les GSB que vous trouverez le meilleur rapport qualité prix de salle de bains.

En ligne :

  • La Redoute Intérieurs
  • Les 3 Suisses
  • Amazon...

Les marques de mobilier spécialisées et magasins de salles de bains : pour trouver des gammes plus élevées de mobilier et sanitaires. N’hésitez pas à faire un comparatif des prix des salles de bains à la pièce ou à l’élément et sur mesure, vous pourriez parfois être surpris des tarifs attractifs de certains menuisiers !

  • Allia
  • Aubade Salle de Bain
  • Delpha
  • Roca
  • Villeroy & Boch
  • Sanijura
  • Porcelanosa
  • Mobalpa
  • Jacob Delafon
  • Boffi

Dans ces boutiques vous trouverez des meubles à partir de 800 €. Ils sont également en mesure de vous aider à réaliser un plan sur mesure pour l’aménagement de votre future salle de bains. Vous y trouverez également de bonnes idées d’aménagement de salle de bain et des nouveautés pour votre projet de salle de bain.

Selon le fournisseur, la gamme, le matériau et le type de mobilier de salle de bain (meuble haut, meuble pas, meuble à suspendre, colonne…) un élément mobilier de salle de bain coûte entre 50 et 2000 €.

2. Prix et tarifs 2019

Élément de salle de bain

Prix moyen

Baignoire de la marque Balnéo

7000 €

Baignoire acrylique

70 à 400 €

Baignoire résine

100 à 500 €

Combiné baignoire-douche

400 à 2000 €

Prix d’une cabine de douche en kit

250 à 850 €

Prix d’une salle de bain italienne

600 à 3000 €

Receveur de douche à carreler

100 à 600 €

Porte de douche coulissante

100 à 800 €

Prix des matériaux de salle de bain

Matériau de salle de bain

Prix au m2

Prix céramique de salle de bain

70 à 150 €

Prix carrelage de salle de bain

20 à 80 €

Prix verre pour salle de bain

50 à 500 €

¨Prix bois exotique pour salle de bain

100 €

Prix tadelakt (enduit stuc d’inspiration marocaine)

50 à 150 €

Prix peinture pour salle de bain

20 à 60 €

Prix de la robinetterie

Type de robinetterie

Prix moyen

Mélangeur

20 à 100 €

Mitigeur

40 à 150  €

Mitigeur thermostatique

100 à 400 €

Colonne de douche thermostatique

1000 €

Pommeau de douche

10 à 100 €

Flexible de douche

10 à 30 €

3. Crédits d'impôts et aides pour la rénovation de salle de bain

Salle de bain

TVA 5,5 % sur certains systèmes de douches et bains pour personnes âgées ou handicapées

TVA 10 % sur les autres travaux

L’ALGI (association pour le logement des grands infirmes) prête jusqu’à 9600 € pour l’adaptation des logements des personnes handicapées.

Les maisons départementales peuvent subventionner jusqu’à 60 % du montant des travaux d’adaptation.

L'AFM Peut prendre en charge les travaux d’adaptation pour les malades atteints de myopathie.

Il existe des crédits impôt salle de bain pour travaux d’accessibilité concernent les personnes âgées et handicapées pour l’installation ou le remplacement d’équipements spéciaux.

Les Caisses Allocations Familiales proposent des prêts pour tous travaux de réparation, d’assainissement et d’amélioration et d’adaptation (jusqu’à 80 % des dépenses effectuées sans excéder 1067 €), réservés aux prestataires.

Il existe également des subventions cumulables à des prêts type épargne logement, conventionné, etc. pour les travaux d’accessibilité ou d’adaptation du logement aux personnes en situation de handicap supérieur ou égal à 1500 €.

L’ANAH propose un certain nombre d’aides d’amélioration au logement pour les personnes handicapées et âgées, dont la rénovation des équipements de salle de bain.

4. Exemples de devis de rénovation de salle de bain

Devis salle de bain 2019

Prix des travaux

Coût rénovation salle de bain 4m2

3000 à 6000 €

Prix pour refaire une salle de bain de 5m2

4500 €

Coût rénovation salle de bain 6m2

5000 à 10000 €

Coût salle de bain 4 m² neuve

5000 €

Coût salle de bain 6 m² neuve

8000 €

Rénovation grande salle de bain (à partir de 10 m²)

8000 à 15000 €

Prix de l’installation ou du remplacement d’un w.c.

70 à 200 €

Remplacement ou rénovation de plomberie

80 à 150 € le ml

Pose d’une vasque et raccordement

500 à 1500 €

Installation d’un nouvel éclairage au plafond

70 à 120 €

Installation d’une prise de terre

80 à 200 €

Prix de la main d’œuvre pour une rénovation SDB

1500 à 4000 €

Prix de la main d’œuvre pour carreler sa SDB

30 € le m2

Taux horaire de base d’un plombier pour création de salle de bain

40 à 60 €

IV. Construction et rénovation de salle de bain

Plomberie et électricité dans ma salle de bain : à qui confier les travaux ?

Plombier

Si vous n’êtes pas rôdé aux travaux de plomberie et d’électricité, mieux vaut laisser ce genre de réalisations à des artisans qualifiés, qui seront garants de la bonne façon et de la sécurité de votre installation. Qui plus est, le chantier sera couvert par leurs assurances professionnelles en cas de problème.

Si toutefois vous souhaitez économiser sur le coût des travaux en réalisant vous-même une partie des prestations, il est facile de faire tout ce qui ne tient pas du raccordement électrique de plomberie ou du gros œuvre (maçonnerie…) Vous pourrez facilement vous charger du sol et des murs, ainsi que du montage et de la fixation des éléments mobiliers.

Tarif horaire d’un plombier : se négociera au forfait dans le cas d’une rénovation de salle de bains. 
Sinon, 40 à 70 €/heure, auxquels s’ajoutent les frais de déplacement, le coût de la main-d’œuvre et le prix du matériel. Le prix horaire d’un chauffagiste ou d’un électricien est sensiblement le même.

1. Les règles de sécurité

Le principal danger de la salle de bain vient de la cohabitation dans un espace clos de l’eau et de l’électricité. Une salle de bain sécurisée a des installations de plomberie et d’électricité parfaitement réalisées, aux normes et selon les règles de l’art, avec du matériel NF.

Certaines normes électriques sont appliquées pour tout ce qui est chauffage lumière et prises de courant : votre installation doit respecter la norme électrique salle de bain NFC 15-100. L’appareillage électrique de classe I et II doit être protégé des projections d’eau et tout appareil électrique doit être doté d’un disjoncteur différentiel haute sécurité de 30 mA.

Les distances de sécurité de salles de bain sont composées de 4 paliers :

  1. Volume 0 : la zone la plus proche de votre douche ou baignoire. Dans cette zone, il est strictement interdit d’y brancher tout matériel électrique.
  2. Volume 1 : au-dessus de votre baignoire ou du receveur de douche. Il est uniquement possible d’y installer un luminaire à basse tension, et cela à condition que l’interrupteur se trouve dans les volumes plus éloignés (volumes 2 ou 3).
  3. Volume 2 : éloigné des coins d’eau (environ 60 cm de la baignoire), mais peut tout de même être exposé à des risques d’éclaboussures d’eau. Il est fortement déconseillé d’y installer des appareillages électriques.
  4. Volume 3 : situé au plus loin des coins d’eau, ce volume est ouvert à tout type d’installation électrique de matériel de classe I et II.

Veillez évidemment à installer des cache-prises si vous avez des enfants.

Le second danger domestique de la salle de bain est le risque de chute sur sol glissant mouillé. Pour prévenir ce risque, on pensera à installer des tapis de bain au sortir de la baignoire ou de la douche, à appliquer un revêtement antiglisse au fond de la baignoire par exemple, à fixer une barre d’appui dans le cadre de l’aménagement de salle de bain pour seniors ou enfants, ou une rampe pour se tenir le long de la cloison.

On veillera à protéger les angles vifs des meubles (coins de protection) en cas de chute.

À retenir

Si votre pharmacie se trouve dans votre salle de bains et que vous avez des enfants, installez un verrou et pensez à y stocker tous les objets dangereux ou coupants (ciseaux, lames de rasoir…).

Enfin, attention aux risques de brûlures : réglez votre chauffe-eau de manière à ce que l’eau distribuée ne dépasse jamais les 50 degrés. Un robinet thermostatique est une précaution supplémentaire.

2. Étapes pour refaire sa salle de bain

  1. Établissez un plan avec les arrivées d’eau et les prises électriques existantes
  2. Listez les impératifs pratiques
  3. Faites le plan avec les différents éléments à intégrés et listez les besoins en travaux de plomberie et/ou électricité, voire ventilation
  4. Faites un diagnostic du plancher et des murs (humidité, isolation, portance...)
  5. Choisissez un style de décoration et une combinaison de matériaux en accord avec ce style
  6. Établissez un échéancier des travaux
  7. Demandez des devis salle de bain en ligne aux artisans spécialisés (plombier, électricien, maçon, peintre, carreleur, chauffagiste...)
  8. Faites votre shopping d’éléments et sanitaires
  9. Choisissez votre revêtement de sol
  10. Choisissez votre revêtement mural
  11. Démontez l’ancienne SDB
  12. Procédez aux travaux de plomberie, d’électricité et à la mise en place de l’éclairage ou de ventilation
  13. Posez le revêtement de sol
  14. Posez les principaux sanitaires
  15. Posez le revêtement mural et les éléments mobiliers
  16. Installez les portes de douches
  17. Finalisez la décoration

Prévoir en moyenne un délai de 2 à 3 semaines pour une rénovation de salle de bain par une entreprise spécialisée.

Attention à anticiper quelques imprévus, comme des canalisations ou évacuations à remplacer, le besoin de remplacer ou de renforcer une dalle ou un plancher, un traitement anti-humidité sur vos cloisons...

chape plein douche
  1. Dépose de l’ancienne douche
  2. Réalisation d’un plan avec les dimensions à prévoir pour l’ouverture de la cabine de douche ou l’espace de séchage
  3. Aménagement du sol afin d’y encastrer un siphon avec une bonde d’au moins 90 mm
  4. Raccordement du tuyau d’évacuation de 50 mm et une pente de canalisation d’au moins 2 %
  5. Installation de la ventilation (VMC)
  6. Pose du kit d’étanchéité
  7. Installation de la robinetterie
  8. Pose d’un carrelage antidérapant ou du bac receveur selon le type de douche
  9. Installation des profilés et parois de douche
  10. Finitions du cadre et des joints
  11. Pose des éventuelles tablettes de douche

4. La ventilation

La ventilation de la salle de bain est essentielle afin de contribuer à la sécurité des occupants d’une maison. Cette ventilation, en évacuant l’air vicié et en le remplaçant par de l’air frais, va contribuer à l’assainissement de l’air.

La ventilation est d’autant plus importante dans les pièces humides comme la salle de bain puisqu’il faut évacuer en plus une humidité ambiante pour vous protéger du risque majeur des moisissures !

vmc

La ventilation naturelle est obtenue par les courants d’air existants grâce aux fenêtres dans votre logement et les bouches de sortie en partie haute. Les matériaux de construction plus ou moins poreux vont également contribuer à cette ventilation.

Si votre salle de bain possède une ouverture vers l’extérieur (grille ou conduit), cette aération est un bon début mais vous devriez étudier la mise en place d’une ventilation mécanique.

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) a une puissance en fonction de la nature de la pièce et de son volume. Pour une salle de bain, il est recommandé de choisir une puissance :

allant de 80 m3/h pour les pièces de surface inférieure à 5 m² 
et jusqu’à 165 m3/h pour les pièces plus grandes.

Les règles de sécurité relatives aux branchements électriques s’appliquent évidemment pour l’installation d’une VMC (hors du volume 1).

Estimer le prix de votre nouvelle salle de bain

Si vous souhaitez construire, rénover ou agrandir votre salle de bain, remplacer votre baignoire par une douche à l'italienne ou changer intégralement la déco de votre salle de bain, faites appel à un artisan qualifié.

Il maîtrisera les règles de l'art pour les travaux qui supposent des connaissances en plomberie et en électricité et saura vous conseiller pour la réalisation d'un plan d'aménagement de salle de bain.

X

Questions ? Infos ? Avis ? (Inscription non obligatoire) 0 Commentaires