Guide du chauffe-eau :
comparatifs, installation, dépannage ET prix

Guide du chauffe-eau: comparatifs, installation, dépannage et prix
4.3 (86.19%) 97 votes

Découvrez dans ce guide toutes les dernières informations, comparaisons techniques, conseils d'installation, devis et tarifs sur les chauffe-eaux :

Chauffe-eau exemple

I. Les différents types de chauffe-eaux

1. À quoi sert un chauffe-eau

Un chauffe-eau peut également être appelé boiler, cumulus, ou ballon d’eau chaude.

C’est un appareil qui permet de produire et stocker l’eau chaude pour un usage domestique : douche, bain, vaisselle… La cuve se remplit d’abord d’eau froide, puis selon le système choisi, l’eau est chauffée et disponible toute la journée, selon le besoin.

Généralement on programme le chauffe-eau pour que l’eau froide soit réchauffée pendant les heures creuses (la nuit) et disponible en capacité totale du réservoir le matin (pour que toute la famille puisse prendre sa douche par exemple).

La plupart des chauffe-eaux aujourd’hui réchauffent directement l’eau à mesure qu’elle est utilisée. Ce sont des chauffe-eau instantanés.

Un cumulus ou un ballon d’eau chaude (ou « boiler » en anglais) sont des chauffe-eaux à accumulation. Ils ont l’avantage de consommer moins d’énergie que les chauffe-eau instantanés. Chaque quantité d’eau chaude prélevée pendant la journée est remplacée par de l’eau froide, qui sera ensuite réchauffée. La capacité du cumulus est un aspect important : lorsque la totalité de l’eau chaude disponible est consommée, il ne restera plus que de l’eau froide, et il faudra attendre la nuit pour que le système recommence à la chauffer. Il existe cependant la possibilité de mettre le cumulus ou ballon d’eau chaude en marche forcée pour faire chauffer l’eau y compris pendant les heures pleines.

La chaudière sert à chauffer les appareils de chauffe tels que des radiateurs, mais aussi l’eau sanitaire. La chaudière peut être couplée avec un ballon d’eau chaude ou un chauffe-eau. La puissance de chauffe est importante.

eau chaude


A/ Les chauffe-eaux à chauffage direct
Les chauffe-eaux à chauffage direct fonctionnent indépendamment du chauffage central et disposent de leur propre brûleur. L’eau traverse un tuyau en spirale placé dans les gaz chauds. Ce système est le plus avantageux : le temps de chauffage est court et le débit d’eau élevé.

B/ Les chauffe-eau à chauffage indirect
Les chauffe-eaux à chauffage indirect fonctionnent à l’aide de la chaudière du chauffage central. L’eau du chauffage est envoyée dans un échangeur à plaques de très grande surface d’échange. La chaleur est transférée instantanément à l’eau froide sanitaire. Pendant la période de puisage d’eau chaude sanitaire, le circuit de chauffage est raccourci par une dérivation qui fait retourner l’eau de chauffage sous la flamme avant qu’elle ne parte vers les radiateurs. Avantage : réchauffement presque instantané.

D’autres modèles fonctionnent selon le même principe que le bain-marie : un réservoir dans un autre. L’eau chaude de la chaudière qui remplit le réservoir extérieur (eau du circuit de chauffage) réchauffe l’eau contenue dans le réservoir intérieur (eau chaude sanitaire). Avantage : le réchauffage est plus doux, il y a moins de danger de dépôts calcaires. Le réservoir intérieur contient de l’eau chaude immédiatement disponible, mais le transfert de chaleur est plus lent ; si le puisage est très grand, la température peut baisser.

Le chauffe-eau (électrique) peut être installé dans une maison, un appartement, une caravane, un camping-car, une cabane ou atelier de bricolage, un bungalow de camping…. Tous les points disposant d’une arrivée d’eau et d’une alimentation électrique.

Pour les autres types de chauffe-eau, c’est un peu plus compliqué (voir nos explications ci-dessous)

2. Comment choisir son modèle de chauffe-eau

Les chauffe-eau existent sous différentes formes (verticaux, horizontaux, sur socle, muraux) et avec différentes fonctions, et capacités.

A/ Calculer la capacité de son chauffe-eau 
Avec un cumulus ou ballon, il est important de bien calculer le besoin d’eau chaude sanitaire du foyer. Cela va dépendre essentiellement du nombre de personnes, du type de chauffe-eau et des habitudes.

On se base généralement sur un minimum de 50 litres par jour et par personne.

  • Chauffe-eau 100l : pour une habitation avec douche.
  • Chauffe-eau 200l : pour une habitation avec une baignoire.
  • Cumulus 300l : pour une famille avec 3 enfants et plusieurs salles de bain.

Capacité de chauffe-eau conseillée :

Mini chauffe-eau (<75l)

Cumulus
100l

Chauffe-eau 150l

Cumulus
200l

Chauffe-eau 300l

Personne seule

Couple avec ou sans enfant

Couple
+ 1 à 2 enfants

Famille 

Famille nombreuse
(>5 personnes)

Évier, lavabo, douche

Évier, lavabo, douche

Évier, lavabo, baignoire

Évier, lavabo, douche, baignoire

Évier, lavabo, douche, baignoire

Débit conseillé 5l/min

Débit conseillé 10l/min

Débit conseillé 13l/min

Débit conseillé 16l/min

Débit conseillé 20l/min

Estimez vos besoins avec précision

Attention, choisir la capacité de son chauffe-eau n’est pas une décision à prendre à la légère.
Si vous calculez mal vos besoins et que vous prenez un ballon trop petit, vous manquerez d’eau chaude et votre chauffe-eau fonctionnera rapidement en marche forcée, vous consommerez donc beaucoup plus d’énergie.
Si vous le choisissez trop grand, votre consommation d’énergie sera là encore superflue.

B/ Choisir entre chauffe-eau instantané et chauffe-eau à accumulation, puis opter pour un type d'énergie (électricité, gaz, solaire...)
C/ Choisir le débit dont vous avez besoin. Le débit dépend du nombre d’utilisations simultanées, de votre tuyauterie, de l’isolation de votre tuyauterie sanitaire. C’est important, sinon vous vous retrouverez avec le cas typique ou une personne sous la douche se retrouve sous l’eau froide pendant qu’une autre fait la vaisselle à la cuisine !
D/ Choisir la forme et la dimension de votre chauffe-eau selon les critères déterminés plus haut et la pièce dans laquelle vous l’installerez.

chauffe eau atlantic

Horizontal, vertical, mural ou sur trépied

Le choix du format de chauffe-eau dépend de l’espace dont vous disposez. Vertical, il prend moins de place. Horizontal, il encombre moins et peut être installé au-dessus d’autres équipements dans votre buanderie par exemple. Il existe également des chauffe-eaux encastrables et ultra plats.

3. Le chauffe-eau électrique

chauffe-eau électrique

C’est le type de chauffe-eau le plus répandu. Il en existe des petits, pour des besoins en eau chaude sanitaire ponctuels (bungalow, pour cuisine, etc.) que l’on peut placer sur ou au-dessus d’un évier, ou de gros volumes (300l). Les chauffe-eaux électriques de grande capacité peuvent parfois demander une adaptation électrique de votre raccordement et fonctionnent généralement exclusivement sur le tarif heure creuse.

Une option économique consiste à brancher le ballon d’eau chaude sur le tarif bihoraire, à savoir un interrupteur permettant un réchauffement supplémentaire durant la journée.

Les chauffe-eaux instantanés sont meilleur marché, et ont une durée de vie plus longue que les ballons d’eau chaude électriques ordinaires, mais leur rendement sera limité.

Les boilers, à destination d’un évier ou lavabo dans une pièce unique, n’existent presque plus, ils chauffent l’eau seulement lorsqu’on les met en marche manuellement.

Dans la catégorie des chauffe-eau électriques, on distingue deux sortes de résistance : blindée et stéatite.

  • Le chauffe-eau électrique à résistance blindée : la résistance est plongée dans la cuve, directement au contact de l’eau, donc vulnérable au calcaire. On évitera ce type de résistance si on vit dans une région ou l’eau est particulièrement dure, car l’entartrage pourrait gêner son fonctionnement. Il est plus économique à l’achat et existe dans une large gamme d’appareils. Pour changer la résistance, il faut procéder à une vidange.

  • Le chauffe-eau électrique à résistance stéatite : la résistance est isolée de l’eau par un fourreau étanche. Elle s’abîme moins, mais sa puissance est un peu plus faible.
résistance stéatite

Un cumulus électrique est très accessible à l’achat.
Les premiers prix tournent autour de 200 €.
Selon la taille et les options, le prix peut monter jusqu’à 3000 €.

4. Le chauffe-eau thermodynamique

chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique est connecté à une pompe à chaleur (que vous utilisez pour chauffer votre maison). Techniquement, il puise les calories contenues dans la terre, l’air ou l’eau extérieurs à votre habitation, et les restitue dans votre circuit d’eau chaude sanitaire. C’est une technologie un peu plus complexe à mettre en place, mais écologique et économique à long terme.

Un chauffe-eau thermodynamique consomme en moyenne 3 fois moins d’énergie (il fonctionne en partie avec l’électricité) à l’utilisation que les modèles à résistance électrique. Ils disposent en général de fonctions plus complexes pour permettre un réglage et une programmation beaucoup plus précis. On les retrouve souvent dans les constructions récentes ou neuves, car ils sont encouragés par la norme RT 2012 pour les énergies renouvelables. C’est un appareil respectueux de l’environnement.

L’installation de ce type d’appareil doit être faite selon des normes précises.

Comptez en moyenne 2 700 € pour l’achat et la pose d’un chauffe-eau thermodynamique standard. 

5. Le chauffe-eau solaire

chauffe-eau solaire

Typiquement, le chauffe-eau solaire individuel (CESI) est installé en complément d’un chauffe-eau électrique, gaz, ou fioul. Dans certaines régions particulièrement ensoleillées, il peut constituer l’appareil de chauffage de l’eau principal.

L’énergie solaire est par définition renouvelable, c’est donc un appareil écologique sans émission de gaz à effet de serre : à ce titre de nombreuses collectivités publiques encouragent son installation par le biais d’avantages fiscaux ou d’aides financières.

C’est le plus économique des chauffe-eaux en termes d’approvisionnement en énergie (50 à 70 % par an de frais en moins). Le ballon d’eau chaude est relié à des panneaux solaires installés le plus souvent sur la toiture. 

À l’achat, compter en moyenne 6 000 € pour l’achat et la pose d’un chauffe-eau solaire individuel. Mais il faut intégrer au budget les économies d’énergie et les crédits d’impôt.

pose d’un chauffe-eau solaire individuel
  • Le chauffe-eau combiné, ou hybride

Les chauffe-eaux combinés fonctionnent avec une chaudière pendant la période de chauffage de l’habitation et par alimentation électrique lorsque la chaudière est coupée (en été). Ils se relient aux chaudières à bois, solaires, ou au chauffage central.

Il existe des appareils pouvant aussi bien produire du chauffage que de l’eau chaude en utilisant l’énergie solaire. On appelle ces équipements des systèmes solaires combinés (SSC).
C’est un système plus complexe, plus coûteux et réservé à la construction neuve et aux logements disposant déjà d’un système de chauffage central. 

Le prix d’achat d’un chauffe-eau combiné
se situe autour de 15 000 €.

6. Le chauffe-eau au gaz naturel

chauffe-eau au gaz naturel

Le gaz naturel est le combustible le meilleur marché. Toutefois, pour installer un chauffe-eau au gaz, il faut un système adapté : un conduit avec double ventilation et un dispositif de sécurité antiretour.

Le propane est utilisé pour les habitations qui ne disposent pas d’un raccordement au gaz naturel.

Le prix d’un chauffe-eau au gaz est très variable :
entre 250 et 1000 € pour un modèle instantané,
entre 400 et 3000 € pour un modèle à accumulation.

7. Les différentes marques de chauffe-eaux et ou acheter un chauffe-eau

Soyez vigilant quant au choix de la marque. En réalité, dans le cas des chauffe-eau électriques, de nombreux appareils vendus sous des marques différentes sont en réalité produits par les mêmes fabricants ! Les trois marques de chauffe-eau les plus importantes étant Atlantic, Ariston, et Brandt.

Ainsi, les marques Lemercier, Chaffoteaux, Styx ou Fleck vendent des appareils Ariston. Les chauffe-eaux Thermor et Pacific vendent des appareils Atlantic. De Dietrich vend du Brandt. Il est donc conseillé de choisir directement votre modèle auprès du fabricant original, notamment pour obtenir un meilleur prix et des conseils pris directement à la source !

Pour les chauffe-eau thermodynamiques, vous retrouverez les chauffe-eaux Atlantic et Ariston, ainsi que la marque Auer.

Les marques de chauffe-eau solaires et combinés sont moins nombreuses, et le choix moins vaste : Saunier Duval, Elm Leblanc (Bosch), Giordano, Daikin.

Vous pouvez également vous procurer votre chauffe-eau en grande surface de bricolage : chauffe-eau Leroy-Merlin, chauffe-eau Castorama, chauffe-eau Mano mano ou chauffe-eau Bricoman par exemple.

Il n’y a pas à proprement parler de meilleur chauffe-eau du marché, chacun devra choisir selon ses besoins et son budget.

8.Tableau comparatif des différents types de chauffe-eaux

Tableau comparatif chauffe-eau instantané vs cumulus :

Chauffe-eau instantané

Ballon d'eau chaude (cumulus)

Conception

Quantité réservoir illimitée.
Débit faible.
Temps de chauffe assez long sans préchauffage.
Problèmes en cas d’utilisateurs simultanés : il faut installer un mitigeur thermostatique.
Adapté aux petits points d’eau.
Peut être installé partout, car peu encombrant.
Entretien plus exigeant.

Débit important.
Plus grande capacité.
Eau chaude toujours disponible.
Les ballons d’eau chaude électriques ont besoin de plus de temps que ceux au gaz naturel ou au fioul pour atteindre la bonne température.
Requiert un grand espace pour son installation. 

Consommation

La consommation est nulle en l’absence d’utilisation d’eau chaude.

Consomme plus d’énergie si l’utilisation est peu fréquente.
L’eau est chauffée même si on n’en a pas besoin.

Rendement

Faible

Satisfaisant

Coût

Meilleur marché, mais ne peut pas profiter des tarifs heures creuses.
Évite le gaspillage d’énergie.
Le prix d’un chauffe-eau instantané est non admissible aux aides financières.

​Plus cher à l’achat
Mieux isolé.
Éligible à certaines aides financières au nom du crédit d’impôt à la transition énergétique (jusqu’à 60 % du prix d’achat)

Tableau comparatif des différents types de chauffe-eaux :

Ballon solaire

Thermodyna-mique

Gaz

Électrique

Fonctionne-ment

Panneaux photovoltaïques sur la toiture.

Brûleur gaz qui chauffe l’eau
à la demande.

Une résistance électrique chauffe
l’eau stockée dans le ballon.

Capacité

200 à 400 litres

150, 200 et 270 litres

Max 50 litres

Du mini chauffe-eau à 300 litres

Installation

Les panneaux solaires peuvent être installéssur le toit ou posés dans le jardin.

Dans une pièce non chauffée d’au moins 20m3 avec prise d’air et rejet à l’extérieurde la pièce.

À proximité du point de puisageNécessite un raccordement au gazet une évacuation des gaz brûlés.

 Branchement électrique et sur arrivée d’eau froide.
Distance maxi : à 8 m des points de puisage.

 

Avantages

Écologique.

Compatible avec la RT 2012.

Éligible aux aides financières.

Économique.

Compatible RT 2012.

Éligible aux aides financières.

Moins cher que l’électricité

Moins cher que l’électricité

Inconvéni-ents

Plus adapté aux régions ensoleillées.

Contraintes d’installation.

Ne convient que pour un petit puisage.

Consomme beaucoup d’énergie.

Entretien

Nettoyage des panneaux solaire.

Pas d’entretien spécifique.

Un entretien annuel est obligatoire 
(comme pour une chaudière gaz).

Aucun entretien particulier.

Prix moyen (avec pose)

3 500 €

2 500 €

500 - 700 €

500 €

9.Réglementation, labels et normes

La réglementation et les normes qui s’appliqueront pour votre chauffe-eau vont dépendre du type d’appareil que vous choisirez. L’électrique n’a pas les mêmes règles que le gaz, qui n’a pas les mêmes règles que le thermodynamique, etc.

Globalement, dans l’Union Européenne, la réglementation relative aux appareils de chauffage et de chauffage de l’eau sanitaire vise l’économie d’énergie, la réduction des gaz à effet de serre (CO2) et la sécurité domestique (brûlures).

La norme principale à suivre sera donc celle de l’étiquetage énergétique.

réglementation relative aux appareils de chauffage

Si vous installez un chauffe-eau dans un établissement recevant du public (ERP), des réglementations existent contre les légionelles :le tartre, la stagnation de l’eau, une température inférieure à 50 °C, une accumulation de résidus métalliques (détérioration de la tuyauterie) sont des facteurs favorisant la croissance de certains micro-organismes. 

Les mesures de prévention sont :
– le respect des températures énoncées pour le réseau d’eau chaude sanitaire
– la vérification périodique de la température
– la surveillance de l’état du réseau : entartrage, état des joints, corrosion.
– éviter la stagnation de l’eau dans le réseau.
– procéder à la vidange, détartrage et désinfection annuelle conseillée des dispositifs de stockage d’eau chaude (ballon d’eau chaude).
– l’entretien des canalisations et des points de puisage (robinets, pomme de douche…) : détartrage, désinfection, changement des joints.
– changement voir, suppression des matériels et/ou procédés générant trop d’aérosols.
– contrôle bactériologique
– en cas de contamination dépassant les seuils autorisés : traitement curatif par choc
thermique et/ou choc chloré.
– mise en place d’un carnet de suivi et d’entretien et d’un fichier sanitaire pour les contrôles bactériologiques.

Risques de brûlure :

Veillez à ne pas dépasser 60 à 65 °C aux points de puisage.

Risque d’infection par légionellose

La température de l’eau doit être supérieure ou égale à 50 °C en tout point du système de distribution, à l’exception des tubes finaux d’alimentation des points de puisage.

Normes NF

La marque NF garantit la qualité et la sécurité des produits et services certifiés. La marque NF garantit non seulement la conformité aux normes en vigueur, mais aussi à des critères de qualité supplémentaires correspondant aux besoins des consommateurs.

Lors du choix de votre chauffe-eau assurez-vous qu’il soit labellisé NF électricité. La norme NF Électricité des chauffe-eaux électriques garantit la sécurité électrique du produit uniquement, la norme NF Électricité Performance garantit également son niveau de performance, pour un rendement optimal de votre appareil. Prenez en comptes les diverses catégories proposées, catégories 1, 2, ou 3 étoiles étant jugée plus performante.

Lors du choix de ce type de chauffe-eau, il faut s’assurer qu’il a bien reçu le label NF Performance chauffe-eau.

RT 2012

La RT 2012 est la norme thermique imposée aux constructions neuves depuis 2013. La liste des chauffe-eaux thermodynamiques certifiés par cette norme comporte une soixantaine de produits NF Électricité ou NF Électricité Performance.

Label PROMOTELEC

Le cahier des prescriptions du Label PROMOTELEC habitat neuf et existant fait appel aux différents types de chauffe-eaux ou équipements suivants :

  • Vertical à accumulation catégorie B
  • Horizontal à accumulation catégorie B
  • Accumulation double puissance catégorie B
  • Accumulation accélérée catégorie B
  • Faible capacité
prix d'un chauffe-eau

II. Le prix d'un chauffe-eau

1.Prix des différents types de chauffe-eaux

Type de chauffe-eau

Prix minimum

Prix maximum

Chauffe-eaux électriques

Instantané

130 €

600 €

Mini chauffe-eau

180 €

400 €

Cumulus

150 €

1500 €

Le prix d’un chauffe-eau électrique s’élève à 760 € hors pose en moyenne.

Chauffe-eaux à gaz

Instantané

250 €

1000 €

Cumulus

400 €

3000 €

Chauffe-bain

350 €

600 €

Le prix  d’un chauffe-eau gaz est de 600 € hors pose en moyenne.

Chauffe-eaux solaires (CESI)

3 800 €

5 500 €

Le prix  d’un chauffe-eau solaire est de 2200 € en moyenne.  

Chauffe-eau solaire combiné (CSC)

70 m² de surface chauffée

13 000 €

18 000 €

150 m² de surface chauffée

20 000 €

25000 €

Chauffe-eau thermodynamique

Split

1300 €

2000 €

Sur air ambiant

1400 €

2000€

Sur air extérieur

2000 €

2200 €

Sur air extrait

2400 €

3500 €

Le prix  d’un chauffe-eau thermodynamique s’élève environ à 3 500 € fourniture et installation comprise.

2.Amortissement d'un chauffe-eau écologique

Amortissement d'un chauffe-eau écologique

Voici un exemple concret d’amortissement après installation si vous décidez d’acheter un chauffe-eau thermodynamique ou solaire :

Production d’eau chaude sanitaire pour une famill​​​​e de 4 personnes

Avec un chauffe-eau électrique 

Avec un chauffe-eau thermodynamique 

Avec un chauffe-eau solaire individuel standard  

Frais annuels

390 €/an

155 €/an

155 €/an

Investissement de départ (prix cumulus)

1000 €

2200 €

4000 €

Entretien

Entretien chauffe-eau électrique : 2000 € (annuel)

Entretien chauffe-eau thermodynamique : 480 € (tous les 4-5 ans)

Entretien chauffe-eau solaire : 560 € (tous les 4-5 ans)

Nouveau matériel après 5-10 ans

1800 €

-

-

Sur 20 ans

12 600 €

5780 €

5560 €

III. Prix d'installation d'un chauffe-eau 

Prix d'installation d'un chauffe-eau

1.Coût d'installation d'un chauffe-eau (hors fournitures)

Minimum

Prix moyen

Maximum

Prix installation chauffe-eau électrique

200 €

250 €

300 €

Devis remplacement chauffe-eau ancien

500 €

600 €

700 €

Prix installation chauffe-eau au gaz

350 €

500 €

700 €

Installation complexe de chauffe-eau

1000 €

1500 €

2000 €

Installation d’un kit chauffe-eau solaire*

1500 €

2200 €

3000 €

Prix installation chauffe-eau thermodynamique

1800 €

2000 €

2400 €

*Le prix d'installation d'un chauffe-eau solaire ne tient pas compte de la pose des panneaux photovoltaiques sur le toit.

2.Coût d'entretien d'un chauffe-eau

Minimum

Prix moyen

Maximum

Entretien chauffe-eau électrique

100 €

125 €

150 €

Entretien d’un chauffe-eau au gaz

100 €

125€

150 €

Entretien chauffe-eau solaire

120 €

185€

250 €

Entretien chauffe-eau thermodynamique

140 €

180 €

220 €

Devis chauffe-eau horaire plombier ou chauffagiste

35 €

50 €

65 €

Un devis entretien chauffe-eau vous sera proposé par la plupart des installateurs.

IV. L'installation d'un chauffe-eau électrique

L'installation d'un chauffe-eau électrique

L’installation d’un chauffe-eau thermodynamique, solaire, ou au gaz, relève de compétences techniques particulières d’une part, et sera soumise à l’intervention d’un artisan qualifié RGE d’autre part, pour l’obtention d’une aide financière.

Pour installer ces types d'appareil, il vous faudra donc recourir à un plombier pour votre chauffe-eau .

Si vous êtes bricoleur et que vous maîtrisez l’électricité et la plomberie, vous pouvez décider d’installer seul votre chauffe-eau électrique (fonctionnement simple).

Attention toutefois, en procédant à l’installation vous-même, vous ne serez pas couvert par la garantie décennale, ni peut être par votre assurance habitation en cas de défaut de pose.

  1. Pour commencer, l’installation d’un chauffe-eau électrique est grandement facilitée par un kit de raccordement rapide. Ne nécessitant ni colle ni soudure, il doit néanmoins être complété par du téflon, des joints et rondelles.
  2. Installez votre chauffe-eau près des principaux points de tirage. Si vous l’installez dans votre salle de bains, l’appareil devra être à plus de 60 cm de la baignoire et du lavabo.
  3. Sur une cloison en placo, l’accrochage mural se fera seulement pour le mini chauffe-eau avec des chevilles de sécurité. Pour les plus grands volumes, vous devrez recourir à un trépied. Prévoyez des solutions de fixation différentes pour les murs maçonnés.
  4. Après avoir accroché le chauffe-eau sur sa fixation, montez le groupe de sécurité sur l’arrivée d’eau froide du ballon en raccordant les éléments du siphon, puis ajustez l’extrémité du flexible de vidange sur une conduite d’évacuation.
  5. Raccordez les flexibles de sortie au ballon et au groupe de sécurité et bloquez.
  6. Réalisez le branchement électrique. Le fil de terre est à relier à la masse du chauffe-eau.
  7. Ouvrez l’eau et vidangez l’air. Branchez ensuite l’alimentation et patientez plusieurs heures que l’eau chauffe.

Régler votre chauffe-eau

La température conseillée est de 50 à 65 ° C.
Trop froide vous aurez des risques de contamination de l’eau, trop chaude vous augmenterez la consommation d’énergie.
Programmez votre chauffe-eau selon les heures creuses. L’électricité est environ 30 % moins chère 8 heures par jour. Les heures creuses peuvent être consécutives ou fractionnées en deux plages horaires.

Régler votre chauffe-eau

La consommation moyenne d’électricité pour le chauffage de l’eau chaude sanitaire est d’environ 800 kWh/personne/an.

La consommation d’eau chaude pour une personne par an est de 20 m3 (soit un peu moins de 55 l d’eau chaude par jour).

Voici ce que représente l'écart de prix heures creuses/heures pleines sur la consommation du ballon d’eau chaude :

2/3 en heures pleines et 1/3 en heures creuses  = 460 € par an

0 % en heures pleines et 100 % en heures creuses  = 400 € par an

V. Entretien d'un chauffe-eau

1.Entretien du chauffe-eau

Les cuves des ballons d’eau chaude sont réalisées en métal, qui, même protégé par un revêtement comme de l’émail, peut être corrodé par l’eau chlorée.

Pour éviter la corrosion qui pourrait engendrer une fuite de chauffe-eau, certains modèles de chauffe-eau sont désormais équipés de la protection dynamique anticorrosion ACI hybride : une anode en titane recouverte de magnésium est placée au centre de la cuve. Du magnésium est projeté en permanence sur les parois, où il crée une barrière protectrice.

Cette barrière est ensuite maintenue en place grâce à l’action chimique de l’anode en titane. Cette barrière contre la corrosion est active dès la mise en service du chauffe-eau et ne nécessite aucun entretien particulier. Même si, à l’achat, un chauffe-eau équipé de cette technologie peut s’avérer plus coûteux, il se révélera, à l’usage, intéressant sur un plan financier.

Entretien du chauffe-eau

Par ailleurs, de nombreux modèles sont désormais dotés de systèmes dits « intelligents » : ils adaptent la production d’eau chaude en fonction du rythme de vie des occupants et savent gérer les absences. Ils peuvent ainsi produire la quantité d’eau dont vous avez vraiment besoin.

Avec le calcaire, la résistance commence à peiner et devient moins puissante. Il est donc recommandé de vidanger la cuve et de remplacer la résistance entartrée dès que l’eau chauffe moins ou qu’elle met plus de temps à chauffer. Il faut également s’assurer du bon rendement du ballon d’eau chaude afin qu’il assure un confort optimal et une consommation moindre.

ballons d’eau chaude

Les ballons d’eau chaude ont une durée de vie plus ou moins longue en fonction des mécanismes mis en place pour garantir leur durabilité et de l’entretien. L’entretien de ce matériel étant souvent négligé, une fois la panne ou la fuite déclarée, l’appareil est souvent remplacé. Ne négligez pas non plus l’isolation de votre chauffe-eau.

Il est conseillé de laisser l’entretien du chauffe-eau gaz, thermodynamique ou solaire à un professionnel : les réseaux sont plus complexes.

2.Comment vider un chauffe-eau

  1. Coupez l’alimentation (électricité, gaz…).
  2. Arrêtez le disjoncteur ou retirez le fusible du chauffe-eau.
  3. Fermez l’arrivée d’eau sur le chauffe-eau et ouvrez les robinets de votre logement.
  4. Disposez une très grosse bassine sous le ballon ou un tuyau d’arrosage pour l’évacuation de l’eau.
  5. Ouvrez le robinet de purge en vous protégeant des éclaboussures et de la vapeur.
  6. Attendez que le ballon soit intégralement vidé (peut prendre environ une heure).
  7. Fermez le robinet de purge.
  8. Ouvrez l’arrivée d’eau.
  9. Fermez les robinets de votre logement.
  10. Attendez que le ballon se remplisse de nouveau.
  11. Relancez l’alimentation.

3.Comment remplacer une résistance de chauffe-eau

  1. Effectuez les étapes 1/à 6/ci-dessus (vidange).
  2. Retirez le capot et mémorisez les branchements électriques.
  3. Dévissez la platine, le joint de la bride, et dévissez la résistance.
  4. Remplacez la résistance avec une pièce neuve.
  5. Nettoyez la cuve et le thermostat chauffe-eau avec du vinaigre et une brosse jusqu’à éliminer le plus possible de calcaire.
  6. Remplacez les joints.
  7. Remettez la bride et la platine en place.
  8. Refaites les branchements électriques.
  9. Répétez les étapes 7/à 11/de la vidange (voir ci-dessus).

PRUDENCE !

Attention : lorsque vous travaillez avec de l’eau et de l’électricité, vous devez faire preuve de la plus grande prudence ! Éloignez les enfants et les animaux, portez des chaussures et des gants en caoutchouc, séchez bien vos mains et sécurisez le périmètre.

VI. Les aides financières pour l'achat d'un chauffe-eau

Les aides et crédits d’impôt accordés pour l’achat d’un chauffe-eau dépendent de la technologie de l’appareil. Les mieux notés, qui offrent un bon rendement en respectant l’environnement, bénéficient d’une meilleure prise en charge. Vous obtiendrez par exemple une aide pour chauffe-eau solaire à condition de respecter certaines conditions.

Le crédit d’impôt n’est accordé qu’aux appareils utilisant les énergies renouvelables et labellisés ou les systèmes thermodynamiques. Le chauffe-eau solaire bénéficie par exemple d’un crédit d’impôt de 30 % à condition que les capteurs solaires soient certifiés CSTBat, Solar Keymark ou soient de qualité équivalente.

L’aide n’est accordée que pour l’équipement de la résidence principale construite depuis plus de deux ans et si un professionnel agréé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est en charge des travaux.

L’Éco-Prêt à taux zéro peut être obtenu pour l’achat d’un chauffe-eau solaire ou thermodynamique si cet appareil fait partie d’un bouquet de travaux et répond aux normes citées plus haut. Son montant varie suivant la situation du demandeur, locataire ou propriétaire, sans prendre en compte ses ressources.

L’Agence pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) favorise le financement d’appareils haut de gamme garantissant des économies d’énergie conséquentes. Le programme « Habiter Mieux » et les microcrédits contribuent activement au financement d’appareils à énergie propre.

Les Primes Énergie ne sont pas cumulables avec toutes les aides proposées par les organismes officiels. Le nouvel équipement doit répondre à la norme française. Certains seuils de performances énergétiques doivent également être respectés.

Les collectivités territoriales aident parfois les propriétaires à améliorer leur confort avec une étude thermique ou en participant à l’achat et à la pose d’un équipement de qualité par un artisan qualifié RGE.

La fourniture et la pose d’un chauffe-eau basique peuvent permettre d’obtenir, sous condition d’éligibilité du logement, un taux réduit de TVA à 10 % ou de 5,5 % si le chauffe-eau respecte de hauts critères énergétiques. Cette TVA réduite est réservée à la rénovation et concerne uniquement les habitations édifiées depuis plus de 2 ans, et les travaux effectués par un professionnel qualifié RGE.

Estimer le prix de votre chauffe-eau

Si vous le souhaitez, vous pouvez localiser et contacter des professionnels pour vous aider à choisir votre chauffe-eau, vous aider à calculer vos besoins et le volume de vote future ballon d'eau chaude ainsi que le type d'énergie qui conviendrait le mieux à votre utilisation et à votre budget, ou vous conseiller sur les chauffe-eaux écologiques. Ils vous proposeront des devis complets. Le service est rapide, facile et gratuit.

Et souvenez-vous qu'en choisissant de passer par un artisan RGE, vous obtiendrez un crédit d'impôt !

X

Questions ? Infos ? Avis ? (Inscription non obligatoire) 0 Commentaires