Guide Rénovation Maison (2021) : Devis et Tarifs m2

Rénover une maison est un véritable projet. On ne se lance pas dans une rénovation sans avoir planifié le chantier pendant des semaines, voire des mois.

Plusieurs circonstances peuvent vous mener sur le chemin de la rénovation : vous venez d’acheter une maison ancienne, vous récupérez la maison de parents, ou dans le pire des cas vous avez subi des dégâts naturels qui ne vous laissent pas le choix.

Dans tous les cas cela vous demandera beaucoup de temps, de patience, d’organisation et… d’argent !

Il se peut que vous soyez bricoleur avisé et puissiez prendre en main la majorité des travaux lors de votre temps libre, ou au contraire vous pouvez tout déléguer. Là encore, le budget rénovation ne sera pas le même.

  • Comment budgétiser votre rénovation ?
  • Comment s’organise une rénovation de maison ?
  • À qui faire appel ?
  • Quel est le prix des travaux de rénovation ?

Ce guide vous aide à vous préparer.

Le secret d’une rénovation réussie : ne stressez pas (trop) et ne vous surestimez pas

Une rénovation réussie commence par une prise de conscience de ce que les travaux vont représenter.
En termes de temps, de dérangement et d’argent.

Sachez tout de suite évaluer de quoi vous êtes capable et ce que vous pouvez rénover vous-même ou devez déléguer. Se lancer dans des travaux de plomberie lorsqu’on n’y connaît rien et la garantie d’une catastrophe à venir…
Vous vous épuiserez bien avant d’avoir fini vos travaux.

Si vous abordez le projet en ayant conscience de tout ça, votre rénovation devrait bien se passer :

  • Une rénovation coûte cher : c’est le nerf de la guerre. Une rénovation à proprement parler c’est au MINIMUM 20 0000 € ! Alors ne vous lancez pas si vous n’avez pas cet argent de côté, ou un prêt pour vos travaux.
  • Une rénovation est salissante : votre logement ne sera peut-être pas habitable pendant le temps du chantier. Si vous ne pouvez pas « camper » chez vous, prévoyez un hébergement temporaire.
  • Une rénovation prend du temps : les 3/4 des chantiers de rénovation prennent du retard. Préparez-vous à dépasser votre calendrier.
  • Une rénovation demande des connaissances : on ne se lance pas dans une rénovation seul si on n’est pas un expert du bâtiment. Si vous n’avez pas ce savoir-faire, entourez-vous.

Une rénovation de maison sera la source de beaucoup de stress, de compromis, d’angoisses, de conflits et d’incertitudes…
Mais gardez toujours en tête qu’au final, vous aurez une maison idéale, qui correspond au nid douillet dont vous aviez rêvé.
Ça en vaut la peine.

I. Pourquoi et quand se lancer dans une rénovation de maison ?

Pourquoi rénover sa maison ?
Il peut y avoir plusieurs raisons ou circonstances : il faut relever vos manches et vous lancer dans un gros chantier de rénovation de votre logement.

Rénover sa maison pour la vendre et faire une plus-value immobilière

Vous avez décidé de vendre. Il vous faut donc valoriser votre maison avec quelques travaux.

Hormis les investisseurs et promoteurs immobiliers malheureusement, il est rare de nos jours de toucher le jackpot en faisant une grosse plus-value sur un bien, à moins que des circonstances exceptionnelles ne s’y prêtent. Les investissements les plus rentables sont souvent ceux des programmes neufs.

Alors renseignez-vous soigneusement sur les prix du marché et les projets à moyen terme dans votre quartier qui pourraient faire gagner ou perdre de la valeur à votre maison. Ne vous lancez pas dans une microstation d’épuration si le raccordement au tout à l’égout est prévu bientôt dans votre commune par exemple.

De manière générale, si votre investissement immobilier est plutôt pensé en tant que préservation du patrimoine que vous léguerez, sachez qu’un entretien régulier de votre maison et des rénovations ponctuelles seront toujours plus faciles et gérables qu’une grosse rénovation une fois que le toit est abîmé, les murs infiltrés et le chauffage en panne…

Attention : Le gros piège de la rénovation en vue d’une transaction immobilière est que vous risquez de ne pas « retomber dans vos frais ». Calculez bien le budget travaux, et la valeur réaliste de votre maison avant et après rénovation.
Vous auriez peut-être intérêt à ne pas vous lancer dans un investissement et simplement baisser le prix de vente.
Peut être qu’un léger rafraîchissement et de home staging suffirait à donner de la valeur à votre bien ?

Prix d’une intervention de home staging (mise en valeur) : entre 0,5 % et 4 % du prix de vente

renover sa maison

Rénover sa maison pour se mettre aux normes

La mise aux normes des vieilles maisons n’est pas toujours obligatoire, mais elle peut significativement améliorer votre confort, votre sécurité, et diminuer les problèmes futurs.

La mise aux normes en rénovation concerne principalement :

  • la mise aux normes des installations électriques
  • la ventilation (VMC) dans les pièces humides
  • le changement de chaudière au fioul
  • la mise aux normes de l’assainissement individuel.

Le prix d’une mise aux normes de la VMC ne vous coûtera pas très cher (moins de 1000 €), mais vous permettra d’éviter par exemple de gros problèmes d’humidité.
Le prix de la mise à jour de votre ANC
peut en revanche se chiffrer entre 15 000 et 20 000 €.

Quelles sont les rénovations obligatoires pour les propriétaires en 2022 ?

  • En 2022, lors de la vente ou de la location d’un bien immobilier, il sera obligatoire d’annexer au DPE un audit énergétique pour les biens considérés comme énergivores.
  • En 2023, les logements ne respectant pas le seuil de consommation énergétique par m² et par an seront qualifiés de logements indécents et le locataire sera en droit d’exiger la mise en conformité et la réalisation de travaux de rénovation.
  • En 2028, la consommation énergétique des logements ne devra plus dépasser le seuil maximal fixé à 330 kWh par m² et par an. Les propriétaires auront pour obligation de réaliser des travaux de rénovation pour atteindre, a minima, la classe E du DPE.

Rénover sa maison pour ses vieux jours

Avec le temps, les goûts changent, mais les besoins aussi.
Lorsque vous aviez acheté cette maison à 30 ans, vous n’aviez pas imaginé qu’aujourd’hui à 70 ans, ces escaliers deviendraient un problème par exemple. Il est important d’améliorer le confort de votre logement pour que vous puissiez y r ester le plus longtemps possible.

Plusieurs aides financières sont disponibles pour les personnes âgées qui souhaitent améliorer le confort de leur maison et préserver ainsi leur autonomie.

Le prix d’une petite rénovation comme une baignoire transformée en douche à l’italienne à moins de 2000 € peut parfois faire toute la différence.

 Rénover sa maison pour la famille qui s’agrandit

Rénover sa maison ça peut aussi être :

  • agrandir le logement en faisant une extension de maison
  • aménager des combles
  • surélever la toiture
  • aménager un garage en chambre pour invité…

Rénover sa maison pour faire des chambres d’hôtes

Vos enfants sont grands ? Ce peut être l’occasion idéale de transformer les chambres vacantes en chambre d’hôtes.

Ce genre de travaux sera généralement accompagné d’une rénovation de la décoration de la maison, de la construction d’une piscine ou de terrasses privées, de l’agrandissement du stationnement

Rénover une maison ancienne qu’on vient d’acheter

Il faut parfois se résoudre à acheter dans l’ancien, une maison avec des travaux à prévoir, pour obtenir le prix d’achat qu’on s’est fixé.

Une maison ancienne n’est pas forcément en mauvais état, mais vous aurez souvent à :

Tout dépendra de vos besoins et de vos moyens.

Dans ce cas, la planification de travaux de rénovation doit être budgétisée en même temps que l’achat du bien immobilier. Cela vous permettra d’obtenir un prêt immobilier pour l’achat et les travaux.

Vrai ou faux : la rénovation coûte plus cher que la construction ?

Rénover de l’ancien

  • Le charme de l’ancien
  • Emménagement plus rapide
  • Il faut s’adapter à l’existant, mais ça n’empêche pas la créativité
  • Recours vivement conseillé à un expert en travaux avant la signature du contrat de vente
  • Risques de vices cachés et de mauvaises surprises
  • Vous visualisez d’emblée ce que sera votre future maison
  • Moins cher à l’achat
  • On peut rénover et atteindre des performances de confort dignes du neuf. Mais jamais BBC ou HQE.
  • Des aides financières existent pour la rénovation de l’ancien, y compris le patrimonial
  • Les biens anciens sont généralement bien situés
  • Les réseaux collectifs (électricité, eau, téléphone) sont déjà installés

Coût d’une rénovation : ± 1100 € HT le mètre carré

Taux de TVA pour la rénovation d’une habitation âgée d’au moins dix ans : 5,5 %. 

Construire

  •  Une maison à votre image
  • Prend au minimum 18 mois
  • Tout est possible ou presque, selon les règles d’urbanisme à respecter
  • Viabilisation du terrain à réaliser
  • Recours obligatoire à un architecte >170 m²
  • Terrain à végétaliser
  • Plus cher à l’achat
  • Difficile de retrouver le cachet de l’ancien avec du neuf
  • Possibilité d’avoir une maison BBC ou HQE
  • Parfois les matériaux de construction neufs sont beaucoup moins durables que l’ancien (poutre et pierre…)
  • Tous les matériaux choisis seront conformes aux dernières normes
  • Pour une maison 100 % dessinée par vous, le budget va vitre grimper…
  • Frais d’entretien moins importants les premières années

Coût d’une nouvelle construction : ± 1400 € HT le mètre carré

Taux de TVA pour une nouvelle construction : 21 %.

Le coût global de votre maison rénovée (achat + travaux) ne doit pas dépasser le prix du marché pour une maison de même superficie située dans le même secteur.

La valeur de revente d’une nouvelle construction sera plus élevée que celle d’une habitation âgée de 20 ans.

Les performances énergétiques sont des éléments déterminants pour la valeur d’un bien immobilier.

Le prix d’une viabilisation de terrain est en moyenne de 15 000 à 20 000 €.

Quel est le prix pour faire arriver le gaz de ville sur un terrain ? Entre 400 € et 1000 €
Quel est le prix pour relier votre maison à l’assainissement collectif ?
Entre 3000 et 20 000 € (ANC)
Quel est le prix pour faire arriver l’eau potable dans votre maison ?
Environ 1500 €
Quel est le prix pour faire installer l’électricité sur votre terrain ?
Environ 1000 €

Rénover pour économiser

Quels sont les travaux de rénovation rentables ?

Pour un investissement gagnant, il faut que l’argent que vous gagnez sur la valeur de la maison soit plus important que l’argent que vous dépensez en travaux. Simple arithmétique.

Pour la plupart des travaux d’amélioration thermique, sachez que des aides financières peuvent être obtenues.

  • L’isolation des combles vous permettra d’économiser 10 à 25 % sur votre facture énergétique.
  • L’isolation des murs extérieurs (ITE) d’un logement non isolé vous permettra d’économiser jusqu’à 15 % sur vos factures de chauffage.
  • Le renouvellement du système de chauffage et d’ECS (Eau Chaude Sanitaire) : remplacer votre ancienne chaudière par un dispositif fonctionnant au bois, une pompe à chaleur, ou une chaudière à condensation vous permettra de réaliser une économie substantielle (les chaudières à fioul seront interdites en 2022).

Attention. Si vous avez une grande toiture orientée plein sud, vous avez la possibilité de l’équiper en panneaux photovoltaïques, si le PLU le permet. Sachez toutefois que l’investissement de départ sera très important (15 à 20 000 €), que vous devrez peut-être refaire une partie de votre charpente, et qu’au final vous n’amortirez vos panneaux solaires qu’au bout de 15 ans environ…
Sachant qu’il faudra changer les panneaux à ce moment !

II. Rénovation ou réparation ? Le diagnostic des travaux

Lorsqu’on parle de travaux dans une maison, il y a principalement 3 échelles de travaux :

Les travaux d’entretien

Ils sont les travaux indissociables de la vie de propriétaire de maison.

Il peut s’agir de nettoyage, d’entretien du jardin, d’améliorations ponctuelles, des rafraîchissements de peinture, de surveillance d’une charpente, de démoussage du toit…

Les travaux de réparation

Les travaux de réparation interviennent selon les besoins, à la suite d’un travail régulier d’observation et de diagnostic.

Ce sont des remplacements ou retouches partielles, suite à des dégâts, ou problèmes constatés (fuites, infiltrations, fissures, pannes électriques…)

Les travaux de rénovation

La planification d’une réparation doit toujours se faire au moins tous les 20 ans. Par exemple, une chaudière de plus de 20 ans consomme au moins 30 % de plus qu’une chaudière récente.

Par exemple les travaux d’extension, l’aménagement d’une piscine ou la construction d’une terrasse, le changement intégral d’un système de chauffage, le remplacement d’une couverture de toit

Pour savoir si une maison ou un logement a besoin de travaux d’entretien, de réparation ou de rénovation, il existe une série de diagnostics immobiliers possibles, des diagnostics rénovation, réalisables par des experts, qui vous remettront un rapport de préconisations et un chiffrage des travaux.

  • Le diagnostic travaux de rénovation
  • Le diagnostic de risque d’exposition au plomb
  • Le diagnostic d’amiante
  • Le diagnostic de termites
  • Le diagnostic de l’installation intérieure de gaz
  • Le diagnostic de l’installation intérieure d’électricité
  • Le diagnostic de l’installation d’assainissement non collectif
  • Le diagnostic des risques et pollutions
  • Le diagnostic Bruit
  • Le diagnostic terrain
  • Le diagnostic de performances énergétiques (DPE)
  • Le diagnostic canalisations...

La priorité doit être donnée à la sécurité (électricité), à la structure (charpente, toit, fondations) puis à la baisse de la consommation énergétique de la maison. 

On peut ensuite se pencher plus longuement sur les améliorations esthétiques et de confort.

Les bureaux d’études du bâtiment dans votre région sont les mieux placés pour vous aider à faire cette évaluation.
Un spécialiste en travaux de rénovation vous aidera à chiffrer votre rénovation et à la planifier.

Prix d’un diagnostic travaux de rénovation : 100 à 250 €, plus pour des diagnostics spécialisés.

III. Pour quels travaux de rénovation faut-il des autorisations ?

renover maison facilement

Tant que vos travaux de rénovation sont intérieurs et ne modifient ni l’enveloppe extérieure du bâtiment ni la surface habitable, et respectent les normes de sécurité de la construction, vous n’aurez pas trop de souci à vous faire.

Mais dès lors que vous apportez des modifications importantes à votre logement, il vous faudra étudier la faisabilité de votre projet et dans certains cas demander des autorisations.

  • Si votre bien figure dans l’inventaire des monuments historiques, vous devrez adresser obligatoirement une demande d’autorisation de travaux à la DRAC, après avoir obligatoirement consulté un architecte spécialisé dans le patrimoine.
  • Si votre bien est situé en Zone protégée, il vous faudra consulter un Architecte des Bâtiments de France et obtenir son accord.
  • Si votre logement se trouve en copropriété, vous aurez besoin de l’accord de votre syndic.
  • Si votre logement est dans un lotissement, vous devrez respecter le Règlement et le Cahier des charges du lotissement.
  • Consultez toujours systématiquement le PLU (plan local d’urbanisme) de votre mairie avant n’importe quel projet de rénovation.

Certains travaux de rénovation exigent un permis de construire, d’autres une déclaration de travaux ou l’accord d’un Architecte agréé, d’autres encore aucune déclaration particulière si ce n’est le respect des normes et du Code de l’Urbanisme.

De manière générale :

Déclaration préalable de travaux obligatoire pour les rénovations suivantes :

  • Extension : surélévation, véranda, pièce supplémentaire…
  • Portes/fenêtres/toiture
  • Transformation d’un garage en pièce d’habitation
  • Ravalement de façade
  • Construction nouvelle (abri de jardin, garage…)
  • Piscine
  • Installation d’une caravane dans votre jardin
  • Clôture et mur
  • Changement de destination d’une construction

Permis de construire obligatoire pour les rénovations suivantes :

  • Agrandissement d’une maison individuelle existante
  • Piscine et abri de piscine
  • Abri de jardin, garage, cabane…
  • Changement de destination
  • Reconstruction à l’identique

Attention : La taxe d’aménagement s’applique à toutes les opérations soumises à autorisation d’urbanisme : construction, reconstruction et agrandissement de bâtiments, aménagement et installation de toute nature. 

IV. Qui consulter pour des conseils en rénovation ?

Il est fort tentant de se penser capable de faire des travaux de rénovation soi-même.
Cependant il faudra pour cela être un expert du BTP.

Si ce n’est pas votre cas, vous devrez trouver plusieurs artisans :

  • électricien
  • plombier
  • chauffagiste
  • charpentier
  • couvreur
  • peintre
  • spécialiste de l’isolation
  • etc.

Vous pouvez bien sûr opter pour superviser la rénovation vous-même, en gérant individuellement tous vos artisans.

Qu’est-ce qu’un maître d’œuvre pour travaux de rénovation ?

La manière la plus simple pour déterminer qui fera quoi et la liste des compétences dont vous aurez besoin, le plus sûr est de trouver un maître d’orchestre pour vos travaux de rénovation : le maître d’œuvre.

Il peut s’agir :

  • soit d’un architecte
  • soit d’un maître d’œuvre expert en bureau d’études, d’un économiste de la construction, d’un courtier en travaux…

Ce professionnel :

  • vous conseillera sur les travaux à organiser par ordre de priorité
  • vous aidera à établir un planning de chantier précis
  • vous conseillera sur les solutions techniques à privilégier
  • vous mettra en contact avec des artisans
  • vous aidera à établir votre budget
  • vous assistera dans les démarches administratives et vous aidera à constituer un dossier pour bénéficier des aides en rénovation
  • vous soulagera du suivi de chantier, mais ne prendra pas de décision à votre place
  • s’assurera que tout se passe bien, selon les termes et contrats prévus avec les artisans, dans le respect de la réglementation et du budget (il est lié à vous par une obligation légale dite du « parfait achèvement », jusqu’à 10 ans après la fin des travaux.)
  • vous remettra un descriptif des ouvrages, un document qui fait foi de ce qui a été réellement accompli avec les devis, factures et les références de tous les produits utilisés sur le chantier.

Le prix du maître d’œuvre oscille de 3 % à 14 % du prix total du chantier de rénovation.
Le pourcentage augmente avec l’ampleur des missions que vous lui confierez.

Puis-je faire moi-même mes travaux de rénovation de maison ?

La réponse à cette question va dépendre :

  • de vos compétences en bâtiment
  • de votre savoir-faire technique
  • de vos connaissances réglementaires
  • de votre équipement et outillage
  • de votre temps libre
  • de l’aide dont vous disposerez
  • de votre santé physique

De manière générale, la « petite rénovation » : peinture, pose de revêtements de sol, placo, etc. peut être faite par vos soins.

Mais les autres catégories de travaux devraient être laissées aux professionnels, pour des raisons évidentes de savoir-faire et pour des raisons d’assurances professionnelles.

Les artisans vous remettent un chantier garanti par leur assurance biennale ou décennale en cas de malfaçon.

Seuls les artisans RGE vous permettront de profiter de certaines aides financières de l’état et d’une TVA réduite.

Faut-il faire appel à un architecte pour rénover sa maison ?

Oui, si vous devez modifier la structure du bâtiment, et modifier un mur porteur ou l’enveloppe d’un bâtiment.

Oui (c’est d’ailleurs obligatoire) si les travaux à engager portent la surface habitable de la maison à plus de 150 m².

Oui, si vous devez déposer un permis de construire

V. Rénover une maison : par où commencer et comment organiser ma rénovation de maison ?

Une rénovation se planifie.

On estime la durée d’une rénovation de maison ancienne entre 6 mois et 1 an. Mais personne n’est à l’abri d’un dépassement de calendrier !

  • En amont du chantier, avant la rénovation
    Le secret d’une rénovation réussie c’est d’abord et avant tout une rénovation bien préparée, bien chiffrée, bien organisée, avec un planning de chaque poste et de chaque étape.
    Pensez que tout ne peut pas être fait à n’importe quel moment : le couvreur ne montera pas sur le toit s’il gèle ou pleut… Limitez au maximum les imprévus et prévoyez les dépassements de budget et retards de chantier.
    Accordez-vous un délai de réflexion important, pour réunir les devis nécessaires, faire les diagnostics, dessiner des plans, choisir des matériaux, lister les travaux, réaliser les démarches administratives…
    Prévoyez un temps important de négociation : rien ne sert de se précipiter ni de céder à la pression des artisans pour vous décider trop vite.
    Surveillez les périodes annuelles de promotions et soldes pour acheter les matériaux même plusieurs mois à l’avance, au meilleur prix.
  • Pendant la rénovation
    Vous devrez libérer du temps pour surveiller l’avancement des travaux et faire un point régulier avec les artisans, aller acheter les matériaux… Attention aux retards de livraison qui pourraient immobiliser vos rénovations.
  • Après la rénovation
    Prenez le temps de faire la réception du chantier et remplir les documents avec ou sans réserve. Cela sera indispensable en cas de contentieux.
    Après le passage des artisans pour le gros œuvre, vous aurez à faire une multitude de petites rénovations et soigner les détails de finitions ou de décoration intérieure.

Calendrier des travaux de rénovation

L’ordre des travaux de rénovation est généralement le suivant :

  1. Démarches
    Déclaration de travaux, contacter les fournisseurs (comment faire pour changer de compteur EDF ? Etc.)
  2. Démolition et évacuation
    Démolition de murs et cloisons
    Suppression des équipements à remplacer
    Évacuation des gravats
  3. Gros œuvre
    Assainissement
    Terrassement
    Création de saignées et passages pour les nouveaux équipements
    Création de murs et cloisons
    Remplacement des menuiseries extérieures
    Coulage des chapes
    Pose de la nouvelle charpente ou couverture de toit
    Évacuation des gravats
  4. Second œuvre
    Isolation
    Enduit de murs et plafonds
    Pose des portes
    Travaux de plomberie et chauffage
    Pose de la VMC
    Pose des sanitaires
    Installation électrique et pose des prises et interrupteurs
  5. Finitions
    Pose des revêtements sols et murs
    Peinture
    Pose des plinthes
    Installation de la cuisine et du mobilier
    Luminaires

Attention : On peint toujours les plafonds avant les murs, et les murs avant de poser le revêtement de sol. De même, tout ce qui est salissant (ponçage, sciage, enduit…) doit être fait avant la pose des équipements fragiles (radiateurs, appareils électriques…).

Voici comment bin planifier votre rénovation 

  1. Listez les travaux à faire
  2. Regroupez-les par corps de métier
  3. Listez les contraintes et solutions privilégiées
  4. Priorisez les travaux 
  5. Listez les démarches administratives et prévoyez le délai de réponse de la mairie (1 à 3 mois)
  6. Commandez les matériaux et planifiez les livraisons. Pensez à l’entreposage.
  7. Si vous avez souscrit un prêt, assurez vous que les sommes pourront être débloquées à temps
  8. Prévoyez les temps de prise et de séchage ! Vous ne pouvez pas peindre sitôt après avoir fini de maçonner un mur !

Quelle est la durée des travaux de rénovation ?*

*Ces durées sont données à titre indicatif. Tout dépendra des systèmes et matériaux choisis. Par exemple, un ravalement de façade en bardage est beaucoup plus rapide qu’un rejointoiement de pierres de façade à la chaux !

Durée moyenne d’une rénovation

6 à 12 mois

Durée d’une rénovation de rafraîchissement (finitions)

1 à 2 mois

Durée d’une rénovation complète (sans gros œuvre)

6 à 12 mois

Durée d’une rénovation lourde (avec gros œuvre)

12 à 24 mois

Durée d’une installation électrique complète

10 jours
20 jours (en saignée)

Durée d’un ravalement de façade de 100 m²

6 à 15 jours

Durée de la pose/dépose d’une fenêtre ou porte

1 à 2 heures

Durée d’une rénovation de toit

15 à 20 jours

Durée de la pose d’un carrelage sur 40 m²

1 semaine

Durée de la pose d’un parquet massif de 30 m²

4 à 5 jours

Durée d’une rénovation de chape

2 semaines, avec les temps de séchage entre les couches

Durée de rénovation d’un mur

1 jour (papier peint)
2 jours (peinture)

Durée de démontage d’une chaudière

2 à 3 jours

Durée de l’installation d’un chauffage

1 à 10 jours

Durée de l’installation d’un échafaudage

1 journée

Que faire en cas de retard sur mon chantier de rénovation ?

Lorsque vous signez un devis avec un artisan, exigez qu’il s’engage sur une date de livraison ferme !

 
Mais attention : si un artisan a besoin de 10 jours de travail sur place pour mener à bien sa mission, cela ne veut pas dire que le travail sera livré dans 10 jours. Votre artisan a plusieurs clients, plusieurs chantiers, et devra se partager entre eux. Il y a très peu de chances pour qu’il soit présent 10 jours d’affilée et termine votre chantier d’une seule traite…

 

Le rôle du maître d’œuvre est d’éviter les retards et de s’assurer que les artisans livrent en temps voulu. Toutefois nul n’est à l’abri d’un retard de livraison, d’intempéries ou d’un aléa technique.

Les entreprises que vous engagerez sont tenues à une obligation de résultat
contractuelle qui peut donner lieu à des pénalités de retard de travaux au maître d’ouvrage (c’est à dire vous).

Les pénalités de retard chantier ont pour objectif d’éviter la fausse publicité (des entrepreneurs peu scrupuleux pourraient annoncer des délais de réalisation très courts pour attirer des clients).

Théoriquement, les pénalités de retard sont obligatoirement dues dès le premier jour de retard. En pratique, l’indemnisation s’applique lorsque le retard dépasse les 30 jours. Elles ne sont toutefois pas applicables en cas d’intempéries qualifiées ni de travaux complémentaires indispensables et non indiqués dans le devis initial.

Pour calculer les pénalités de retard, ce sont les modalités indiquées dans le contrat ou le Code de la Construction et de l’Habitation qui s’appliquent. Soit des pénalités de retard égales à 1/3 000e e du prix du chantier par jour de retard

Le maître d’ouvrage pourra faire valoir un recours judiciaire et saisir le juge de proximité ou le Tribunal d’Instance.

VI. Quel budget pour une rénovation de maison ?

Le budget rénovation est plein d’ » imprévu.
Si vous ne pouvez pas tout prévoir, vous devez toutefois tout anticiper, de manière à limiter au maximum les mauvaises surprises.

  •  Comparez les devis artisans, vous serez surpris. 
  • Assurez-vous lors de la signature du contrat que toute « dépense imprévue » soit… prévue.
  • Les matériaux à bas prix ne sont jamais une bonne idée. Les matériaux bon marché sont souvent de mauvaise qualité.
  • Même chose pour les professionnels qui proposent des prestations à coût inférieur à celui du marché. Les malfaçons coûtent très cher !
  • Prévoyez toujours les frais de livraison et d’enlèvement.
  •  Vous pouvez louer plutôt qu’acheter de nombreux équipements de BTP.
  • Faites un diagnostic complet et obtenez un budget de rénovation par un professionnel du bâtiment pour éviter toute mauvaise surprise.
  • De manière générale passer par une seule entreprise pour tous vos travaux (à condition que celle-ci soit bien qualifiée tous corps de métier) est plus rentable que de réaliser vos travaux petit à petit et par différents professionnels.
  • N’oubliez pas de compter les frais administratifs et frais de diagnostic
  • Ne confondez pas le prix de la main-d’œuvre et le prix des matériaux. Les deux s’additionnent.

De manière générale… prévoyez de dépasser d’au moins 20 % votre budget de rénovation de maison !

Prix au m² de la rénovation de maison

Quel est le prix de la rénovation au m² ?Rénover une maison coûte en moyenne entre 160 et 1250 € le m².

  • Prix d’une ouverture dans un mur porteur 1000 € à 4000 € au m²
  • Prix d’une pose de plancher 20 € à 40 €/m²
  • Prix d’une rénovation charpente bois 80 € à 180 €/m²
  • Prix d’une pose placo 30 € à 45 €/m²
  • Prix d’une rénovation électrique complète 40 € à 130 €/m²
  • Prix d’une rénovation complète de la plomberie 45 € à 90 €/m²
  • Quel prix pour repeindre une pièce ? 20 € à 30 €/m²
  • Prix d’une isolation des combles 40 € à 110 €/m²
  • Prix d’une rénovation de la toiture 40 € à 200 €/m²
  • Prix d’une pose de parquet flottant 20 € à 30 €/m²
  • Prix d’une pose d’un sol en béton ciré 110 € 170/m²
  • Prix d’un remplacement de tuiles 45 € à 145 € le m²
  • Prix d’une rénovation de toiture 185 € et 275 € le m²
  • Prix d’un ravalement de façade 45 € à 120 € le m²
  • Prix d’une chape béton 12 € à 32 € le m²
  • Prix d’une remise aux normes électriques 60 € à 110 € le m²
  • Prix d’un aménagement des combles 530 à 2 650 € le m²
  • Prix d’une isolation du toit 23 à 75 € le m²
  • Prix d’une isolation des murs 28 à 95 € le m²
  • Prix d’une isolation des combles 28 à 95 € le m²

Coût de rénovation d’une maison ancienne

  • Prix d’un rafraîchissement entre 160 et 450 €/m²
  • Quel budget pour refaire un appartement ? Entre 450 et 750 €/m²
  • Prix pour une rénovation complète entre 500 et 1 000 €/m²
  • Combien coûte une rénovation lourde ? Entre 850 et 1 700 €/m²

Quel est le prix d’une rénovation de maison en 2021 ?

Cell

Rafraîchissement

Rénovation complète

Rénovation lourde

Coût rénovation d’une maison de 80 m²

5 000 à 40 000 €

40 000 à 80 000 €

80 000 à 136 000 €

Coût rénovation d’une maison de 100 m²

20 000 à 50 000 €

50 000 à 100 000 €

100 000 à 170 000 €

Coût rénovation d’une maison de 120 m²

24 000 à 60 000 €

60 000 à 120 000 €

120 000 à 204 000 €

Coût rénovation d’une maison de 150 m²

30 000 à 75 000 €

75 000 à 150 000 €

150 000 à 255 000 €

Budget moyen de rénovation

  • Prix d’un changement fosse septique 15 000 € à 20 000 €
  • Prix d’un changement chauffage au gaz 3000 € à 6000 €
  • Quel budget pour refaire une cuisine ? 3 000 € à 15 000 €
  • Quel budget pour refaire une salle de bain ? 5 000 € à 12 000 €
  • Prix d’une création de cloisons en placo 1 600 € à 3 000 €
  • Prix d’une modification murs porteurs (IPN) 5 000 € à 10 000 €
  • Prix d’une porte ou fenêtre sur mesure 2 000 € à 10 000 €

Quel prêt pour financer mes travaux de rénovation ?

Vous devrez établir un plan de financement travaux précis. Le crédit bancaire immobilier est souvent la solution la mieux adaptée, mais ce n’est pas le seul prêt qui peut vous aider à financer votre rénovation.

  • Prêt immobilier (achat + rénovation)
    Présenter les justificatifs des dépenses de travaux et achats de matériaux.
  • Crédit consommation
    Durée maximale de 15 ans.
    Pas de justificatifs à fournir.
  • Prêt épargne logement
    Un plan épargne logement (PEL) ou un compte épargne logement (CEL) permettent d’obtenir un prêt pour financer l’achat d’un bien immobilier ou pour entreprendre des travaux de rénovation d’une résidence principale.
    Le CEL doit être ouvert depuis plus de 18 mois et un minimum d’intérêts doit être acquis. Le montant de cet emprunt est plafonné à 23 000 €.
    La durée du prêt va de 2 jusqu’à 15 ans avec un taux d’intérêt de 1 %.
  • Le prêt travaux
    Taux supérieur à celui des crédits immobiliers
    Permet de financer plusieurs types de travaux : agrandissement, aménagement, rénovation ou décoration. Il peut aussi être utilisé pour financer l’achat d’équipements de la maison.
    Se présente sous forme de prêt personnel ou de prêt affecté.
    Présenter les justificatifs des dépenses de travaux et achats de matériaux.
    Dans certains cas, c’est la banque qui paie directement le prestataire.
    Durée maximale 10 ans.
  • Prêt CAF ou Prêt à l’amélioration de l’habitat (PAH)
    Prêt sans condition de ressources dont le montant peut couvrir jusqu’à 80 % des dépenses prévues, dans la limite de 1 067 €. Remboursable sur 36 mensualités maximum.
  • Le prêt à taux zéro (PTZ)
    Se terminera le 31 décembre 2021.
    Pour primo-accédants.

    Les travaux doivent représenter au moins 25 % du coût de l’acquisition.
    Soumis à condition de revenus.

Les aides financières pour la rénovation de maison

  • Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) a été supprimé et remplacé par MaPrimeRénov'le 1er janvier 2021.
    MaPrimeRénov' est accessible à tous les propriétaires. Il s’agit de favoriser les rénovations globales les plus efficaces et l’éradication des « passoires énergétiques ».
    MaPrimeRénov' vient simplifier le financement des travaux grâce à une seule aide.
  • La prime CEE (Prime Énergie) ou CEE, le Certificat d’Économie d’Énergie ou la Prime Énergie permet de faciliter le financement de vos travaux de rénovation énergétique. Sans condition de revenus, la prime CEE permet de financer des travaux via des primes « Coup de pouce » :
    Coup de pouce Chauffage
    Coup de pouce Thermostat avec régulation performante
    Coup de pouce Isolation
    Coup de pouce Rénovation globale, etc.
  • Taux de TVA à 5,5 % ou 10 %
    Il existe 2 taux réduits de TVA en fonction de la nature des travaux.
    Ils concernent les travaux d’amélioration des performances énergétiques réalisés dans une maison achevée depuis plus de 2 ans au début de la rénovation, pour un logement à usage d’habitation.
  • Les aides de la caisse de retraite
    La caisse de retraite accorde une aide financière pour prendre en charge les travaux de rénovation ou d’adaptation afin de prévenir la perte d’autonomie « Pour bien vieillir chez soi ».
    Ce type d’aide peut atteindre 3 500 € et concerne uniquement :
    Isolation thermique
    Changement de revêtement de sols
    Aménagement des sanitaires et toilettes
    Motorisation des volets roulants
    Accessibilité de votre logement

RECEVEZ PLUSIEURS DEVIS GRATUITS DE PROFESSIONNEls

Surface à rénover en m²
Vos informations


* champs obligatoires