Guide des prix cuisine :
matériaux, devis de cuisinistes et conseils

cuisine keliade stratifiée noir beige

Découvrez dans ce guide toutes les dernières informations, comparatifs, devis des cuisinistes, conseils d'aménagement, et tarifs des éléments pour votre cuisine  :

I. Moderne, rétro, ouverte : l'univers des cuisines

Dans l’univers des cuisines, tout est permis, et il y en a pour tous les goûts… et tous les prix de cuisine !

En 2019 on trouve des cuisines esprits « grands-mère » avec poêles en fonte et carrelage grès, des cuisines de look industriel, béton et acier, de la cuisine toute équipée et ouverte pour plus de convivialité, de la cuisine hyper technologique toute connectée, de la mini cuisine compacte…

La cuisine est devenue un lieu pratique et convivial à la fois. On y prépare aussi bien ses pâtisseries que son budget mensuel sur un coin de la table, on y range ses casseroles et ses tablettes numériques !

Prix cuisine

1. Cuisine rétro ou high tech ?

A/ La cuisine rétro de grand-maman

La cuisine ancienne et rétro entretient une ambiance chaleureuse, avec son esprit campagne qui nous replonge dans le passé, lorsque les grands-mères cuisinaient pendant des heures les gâteaux ou même le pain maison !

Ce sont en général des cuisines spacieuses, avec les accessoires exposés et choisis avec goût (casseroles en cuivre, poêle en fonte…) On y trouve beaucoup d’objets authentiques (paniers, louches, fouets, bocaux, moulins à café, passoires…) choisis avec minutie, aussi bien présents pour leur utilité que pour la décoration !


Elles sont souvent construites en bois et carrelage ou pierre, avec un îlot central pour la préparation des plats. La brique et le fer forgé y sont également présents.

La cuisine rétro a définitivement beaucoup de caractère et se veut de plus écologique avec des matériaux de récupération ou durables et des équipements écologiques également : poêle à bois, chauffage géothermique…

Les couleurs sont naturelles ou traditionnelles de la région.

Si on y place une table, ce sera généralement une large table en bois massif, type ferme. Mais une touche contemporaine ne gâche en rien le look global de ces cuisines rétro : meubles vintage ou industriels, grilles de loft, verrières…

B/ La cuisine moderne, pratique et high-tech

Que ce soit en construction dans un logement neuf ou en rénovation pour gagner de l’espace et du temps, la cuisine moderne fait le bonheur des familles tendance ! La cuisine moderne s’aménage pour aller avec le look contemporain d’un logement, ou pour accueillir tous les équipements électroménagers high-tech et connectés. Orientée pratique et simplicité, on y optimise l’espace et le fonctionnel règne en maître.

La cuisine moderne est de plus en plus ouverte, si possible sur le salon ou la salle à manger, avec des îlots, des plans de travail plus nombreux, des tons naturels et minéraux (gris, blanc…) et du béton, de l’acier, de la pierre. Les cuisines modernes se dessinent dans une recherche d’efficacité ergonomique et d’un électroménager souvent haut de gamme et multifonctions.

Le volume y est très important et on évite de l’encombrer de déco et accessoires. La lumière, naturelle ou artificielle y entre de toutes les manières possibles et les machines à café et écrans domotiques y sont fièrement exposés.

On retrouve dans les tendances de la cuisine moderne le style épuré ou scandinave, des touches minimalistes de bois ou de « vintage » pour souligner le contraste. Le métal, souvent de l’acier, y est très apprécié. Mais la qualité de la porcelaine et du cuivre également.

Tendance déco : les carrelages en carrés de ciment peint résolument rétro se marient très bien avec une cuisine contemporaine.

exemple de cuisine avec ilot

La table est remplacée par un îlot de cuisine pour faire ses devoirs, naviguer sur internet ou lire en buvant son café.

Anciennement reléguée avec la salle de bain aux « pièces utiles à cacher », la cuisine s’expose désormais, on la fait visiter, on y fait entrer les invités, on y dîne. La cuisine est devenue un lieu d’échange et de convivialité avec un bar par exemple.

2. Cuisines sur mesure et cuisines premier prix

A/ Les cuisines pas chères, aux premiers prix

En kit ou préassemblées, les cuisines premier prix sont vendues en libre-service dans les réseaux de grande distribution ou GSB. Les styles et couleurs varient, les matériaux assez peu : médium revêtu d’un polymère décor ou mélaminé, stratifié avec finitions colorées (brillantes, mates ou lisses) ou imitations de matières (bois, granit, marbre, métal) pouvant.

Les dimensions de la cuisine et finitions sont limitées et les options de tiroirs ou de façades sont réduites. Il vous faudra un équipement électroménager standard.

Vous aurez toutefois la possibilité de « personnaliser » votre cuisine en choisissant les boutons, poignées, le nombre de tiroirs ou les pieds. La crédence et le plan de travail sont souvent exclus et sur-mesure.

Ces cuisines sont généralement faciles d’entretien, mais assez fragiles et d’une longévité limitée dans le temps.

Peu de garanties ou de service après-vente.

B/ Les cuisines milieu de gamme

D’excellent rapport qualité/prix, les cuisines milieu de gamme sont ergonomiques et généralement bien pensées. Elles offrent plus de finitions et d’options sur mesure et les matériaux sont également de meilleure qualité : ce qui est particulièrement important pour les rails de tiroirs ou les charnières.

Les pieds sont souvent réglables et certaines parties revêtues anti-chaleur ou anti-tâches.

Les rangements de cuisine sont mieux étudiés et vous aurez un large choix de crédences, de tiroirs et de systèmes modulables et accessoires de rangement.

C/ Les cuisines sur mesures, haut de gamme

Ces cuisines sont le privilège des cuisinistes.

Certains se spécialisent dans les « cuisines laboratoires » pour imiter celles de grands chefs avec des équipements semi-professionnels : zone de cuisson surbaissée, plan de travail surélevé, chauffe-plat…

Le choix est beaucoup plus large pour les matériaux et les options. Les finitions se multiplient presque à l’infini et le sur-mesure règne en maître.

Ces cuisines suivent généralement de très près les tendances déco ou design, et on vous proposera un éventail de prestations, pour refaire vos murs, vos sols ou revoir complètement votre électroménager. Ainsi que la domotique, de plus en plus incontournable pour les cuisines connectées !

Quelques grandes marques de cuisines haut de gamme :

Boffi
Comprex
Bulthaup
Poggenpohl
Siematic...

3. Les composants d'une cuisine

  • le caisson: structure de meuble sans sa façade
  • la façade, porte des meubles de cuisine ​
  • le chant : côté (l’épaisseur) d’un panneau ou d’un plan de travail ​
  • la corniche : moulure décorative fixée sur les meubles hauts
  • les charnières : pièces mécaniques articulées permettant l’ouverture des portes
  • l’amortisseur : un accessoire pneumatique destiné à insonoriser les portes lors de leur fermeture (cuisines haut de gamme)
  • la glissière :  accessoire destiné à guider la sortie des tiroirs
  • le fileur : pièce destinée à combler esthétiquement une ligne de meuble quand elle termine sur un obstacle, un angle ou un mur
  • les joues : toutes les parties latérales de la cuisine, les côtés du caisson ou les panneaux de maintien qui s’installent en bord des appareils.

4. Les différences entre une cuisine équipée, une cuisine aménagée et une cuisine en kit

On a tendance à confondre « cuisine aménagée » et « cuisine équipée ».

Comme son nom l’indique, une cuisine aménagée est uniquement aménagée, ce qui signifie qu’elle est composée de meubles de cuisine, mais également de plans de travail et d’un évier.

Il existe deux types de cuisines aménagées : la cuisine américaine et la cuisine traditionnelle. La première est ouverte sur les pièces de vie, l’autre est fermée. La cuisine américaine correspond à cet esprit « loft » très en vogue. Cet aménagement favorise la communication entre le maître des lieux et ses invités. Il vaut mieux que votre cuisine soit impeccablement rangée, car vos invités ont une vue directe sur celle-ci.

La cuisine équipée est une cuisine clé en main, avec tous les équipements d’électroménager inclus et généralement intégrés dans des façades : lave vaisselle, cuisinière, four, réfrigérateur, micro-ondes...

La cuisine en kit est la cuisine la moins chère : elle est vendue démontée, à plat dans son emballage. Le transport et la pose étant à la charge du client. C’est à vous de prendre les mesures, de choisir les modules, de les assembler en suivant les explications et les plans fournis et de vous charger des travaux annexes (plomberie, électricité).

Certains fournisseurs de meubles de cuisine vous proposeront une option « prête à poser » : ils assemblent pour vous les meubles et vous les emportez posés.

Un cuisiniste propose uniquement des cuisines clé en main et se charge des mesures, du plan, de la pose et de l’installation.

II. Choisir sa cuisine et son cuisiniste

1. Comment choisir sa cuisine ?

Plusieurs facteurs entre en compte dans le choix d’une cuisine :

  • l’espace disponible
  • le style du logement
  • les besoins en termes d’usage
  • le budget
  • les équipements à disposition

En commençant par établir une sorte de cahier des charges pour choisir sa cuisine, on se trompe rarement. Il faut se poser les bonnes questions : est-ce un « coup de jeune » ou une rénovation complète ? Va-t-on réutiliser les équipements à disposition ou investir dans du 100 % neuf ? L’espace va-t-il être augmenté avec une véranda de cuisine par exemple ? Doit-on déplacer les ouvertures (fenêtre, porte) ? Quelle sera sa fréquence d’utilisation, et pour quels usages ? Quels sont les équipements à prévoir ? Faudra-t-il beaucoup de rangements ? ...

La configuration de la cuisine

Il est parfois possible de gagner de l’espace en faisant tomber une cloison ou en construisant une petite extension de cuisine, mais plus généralement, il faut s’adapter à l’espace disponible, et à l’emplacement des fenêtres et arrivées d’eau par exemple.

Faire appel à un architecte ou décorateur d’intérieur peut être une solution si vous voulez véritablement un coup de baguette magique et déplacer les fenêtres, créer un puits de lumière ou déplacer la plomberie et les réseaux électriques ! Pour déplacer l’évier ou le lave-vaisselle, vous aurez besoin des compétences d’un plombier, et peut-être d’un électricien si vous voulez transformer l’éclairage.

Dans tous les cas, il sera difficile de faire entrer une cuisine de 30 m² dans un espace qui n’en fait que 15 !

plan de cuisine

Déterminez les usages de votre cuisine

Contre toute attente, la cuisine n’est plus simplement le lieu ou l’on prépare à manger ! On y prend ses repas, y tient ses réunions de famille et y fait désormais plein d’autres choses : devoirs, comptes mensuels, petit bricolage, arts plastiques, bain du chien…

Faites une liste des activités que vous faites généralement dans la cuisine. Et de cette liste vous obtiendrez les équipements dont vous aurez besoin : un évier XXL, un lave-vaisselle, une machine à café, un piano de cuisson, plusieurs fours, un congélateur…

Les cuisinistes savent faire ce genre de listes, si vous avez des difficultés.


Le design de la cuisine

À vous de décider si vous voulez un look classique ou ultra moderne et épuré. Selon vos goûts, et en harmonie avec le look de la maison. Si la cuisine est ouverte sur le salon, évitez de trancher trop catégoriquement, et optez pour les fils conducteurs, par exemple un matériau commun ou un revêtement de sol identique.

Aujourd’hui les cuisinistes offrent réellement toutes les possibilités de couleurs et de matériaux.

Déterminez si vous voulez des équipements visibles ou intégrés derrière une façade. Prenez des conseils sur les matériaux et le meilleur rapport qualité/prix pour une cuisine.

Visez aussi l’aspect pratique : facilitez-vous l’entretien et le rangement !

2. Choisir son plan de travail de cuisine

ingrédients pour cuisine

Le plan de travail est probablement le second point le plus important de la cuisine, après les appareils de cuisson/évier/réfrigérateur.

Si votre cuisine est entièrement équipée, mais que vous n’avez aucun endroit pour éplucher, couper et mélanger, aucun intérêt. Selon le temps que vous passez à cuisiner, choisissez un plan de travail proportionnel et ergonomique : tout doit être à portée de mains. Ce peut être un plan de travail en îlot central ou un plan de travail rétractable proche de la cuisinière, un espace près de l’évier…

Certains optent également pour des plans de travail qui deviennent table à manger.

Il vous faut choisir un matériau ultra résistant (chaleur, découpe, usage fréquent, nettoyage…) et qui reste propre. Ne lésinez pas sur la qualité de votre plan de travail !

Prix d'un plan de travail de cuisine

Matériau

Caractéristiques

Prix au m2

Prix d’un plan de travail en bois massif

Matériau très noble

Esthétique et chaleureux

Peu résistant à la chaleur

Se tâche

Traitement nécessaire

Entretien à l’huile

>80 €

Prix d’un plan de travail
en résine

Moderne

Très résistant

Prix élevé

400 €

Prix d’un plan de travail
en verre

Optimise la lumière dans la cuisine

Disponible en plusieurs finitions et couleurs, il existe même des plans de travail en verre recyclé

Besoin d’un entretien spécifique

> 350 €

Prix d’un plan de travail
en inox

Facile d’entretien
Aspect professionnel
Se raye

> 250 €

Prix d’un plan de travail
en stratifié

Durée de vie limitée

Rayures et taches

Économique

70 €

Prix d’un plan de travail
en béton

Modulables à toutes les envies

Certains plans de travail en béton sont fragiles

Il faut résiner les bétons poreux

> 150 €

Prix d’un plan de travail
en granit

Lourd

Inusable
Cher

500 €

3. Où acheter une cuisine ?

Deux options pour acheter une cuisine : grande surface ou grande distribution, y compris grandes surfaces de bricolage, ou distributeur spécialisé (cuisiniste). Quelques fabricants font de la vente directe, si vous avez la chance d’en avoir un près de chez vous, cela vous économisera la part du distributeur.

Prix d’une cuisine chez un cuisiniste

En France, les cuisinistes vendent 45 % des cuisines.

Chez un cuisiniste, le prix d'une cuisine ira entre 5000 et 20 000 € en moyenne, équipement électroménager et pose comprise.

Socoo’c, branche de Mobalpa propose des cuisines modulables moyenne gamme, pour un budget variant entre 1500 et 7000 € pose comprise.
Hygena propose des cuisines à des tarifs accessibles entre 1700 et 2800 € pour une implantation type.

Chez le cuisiniste, tout est inclus : devis, plan d’ensemble, visite d’un métreur, estimation de prix, pose et garantie. Le contrat d’entretien ou de réparation de l’électroménager vient en sus.

Prix d’une cuisine chez un grand distributeur ou GSB

Conforama, But, Atlas tiennent 20 % du marché, tandis que Ikea, Castorama ou Leroy-Merlin tiennent les 35 % du marché des cuisines en France.

À la différence des cuisinistes, les GSB et grands distributeurs pratiquent des prix de série pour leurs cuisines.

Le prix des cuisines Conforama commence à moins de 500 € et un modèle moyen est disponible à 800 €.
Le coput d'une cuisine Ikea démarre à 500 €.
Le prix des cuisines Darty va de 2500 à 30 000 € la cuisine, suivi de chantier, dépose et options de financement inclus.

La pose ne sera généralement pas comprise dans les tarifs de ces cuisines, mais ils vous aiguilleront vers des spécialistes ou vous proposeront une offre clé en main forfaitaire, en sus.

4. Les cuisinistes

Trouver un bon cuisiniste

Lorsque vous achetez une cuisine auprès d’un spécialiste, vous devez veiller à ce que le contrat inclue les plans, la fourniture, la pose, la date de livraison, les garanties et le service après-vente, tout inclus. Vous devrez signer un bon de commande et un contrat de pose.

A retenir

L’univers des cuisinistes est en effet parfois assez peu scrupuleux dans le bas de gamme, avec un service clients pas toujours à la hauteur !


Assurez-vous notamment que les « remises » ne soient pas compensées par des services en moins.

Si l’enseigne est affiliée au Syndicat national équipement de cuisine, c’est un premier gage de sérieux.

Certaines enseignes peuvent proposer ces services en plus, à la carte :

Le prix de la livraison de cuisine varie selon la valeur de la cuisine et la zone géographique.
Le prix de déplacement visite. Métrage et réalisation d’un plan tournent en général autour de 150 à 200 €.
La pose tourne en général autour de 70 à 100 € de l’heure, avec des forfaits de 300 à 500 €.

  • Si votre cuisiniste confie la pose de votre cuisine à un sous-traitant, il reste responsable du chantier.
  • Le certificat de fin de travaux confirmera la livraison de la cuisine et son installation, finitions comprises, dans les dates et tarifs convenus. Ne signez pas ce certificat tant que vous n’êtes pas satisfait !
  • Exigez de payer au fur et à mesure de l’avancement des travaux et conservez toujours un montant significatif, par exemple 30 %, à verser à l’achèvement total du chantier.
  • Dès que votre commande dépasse 500 €, le commerçant a l’obligation de mentionner dans les contrats la date de livraison des meubles et autres équipements, ainsi que celle de l’exécution des travaux.
  • Si ces dates sont dépassées d’au moins sept jours, vous disposez de soixante jours pour dénoncer les contrats, par lettre recommandée avec accusé de réception, et pour récupérer vos acomptes.

Selon l’enseigne et la gamme de cuisines que vous choisirez, le prix de votre cuisine peut varier considérablement.

Principales marques de cuisines (liste non exhaustive)

Arthur Bonnet : cuisiniste qui a plus de 85 ans d’expérience dans l’aménagement de la cuisine et la conception sur-mesure avec notamment un authentique savoir-faire dans le travail du bois et de la laque. Le prix moyen d’une cuisine Arthur Bonnet est de 13 000 € tout compris.

Atlas : ameublement de toute la maison, Atlas dispose de deux gammes de meubles de cuisine. Le prix d’une cuisine Atlas va de 1500 à 6000 €, pose et équipement compris.

Aviva : spécialiste des cuisines low-cost, Aviva propose également des cuisines de grands designers. Le prix d’une cuisine Aviva est entre 4500 et 6000 €, équipement compris.

Boffi : des cuisines ultra-design et avant-gardistes réalisées sur-mesure, les cuisines de la marque italienne Boffi se caractérisent par une esthétique ultra-contemporaine et une sobriété absolue, dans le plus pur style du design minimaliste. Les appareils électroménagers disparaissent du regard, les poignées sont invisibles. Le prix des cuisines Boffi est sur devis uniquement.

Bulthaup : spécialiste allemand des cuisines design haut de gamme, le cuisiniste Bulthaup marie innovations techniques et savoir-faire artisanal. Le prix des cuisines Bulthaup est sur devis uniquement.


Castorama : une vingtaine de modèles de meubles de cuisine, et un large choix d’accessoires. Prix d’une cuisine Castorama : de 200 à 1500 €.

Conforama : le spécialiste du meuble vous propose 24 modèles et le prix des cuisines Conforama va de 350 à 1500 €.

Cuisine Plus : offre plus de 10 000 combinaisons possibles entre 100 modèles et plus de 200 coloris sur 3 gammes. Le prix des cuisines Cuisine Plus commence à 3000 €.

Cuisinella : Cuisinella propose trois gammes de modèles de cuisine garantis 5 ans. Le prix d’une cuisine Cuisinella commence à 1600 € et monte jusqu’à 4000 €.

Darty : Darty propose aujourd’hui plus de 60 modèles différents, plus de 1500 combinaisons de matériaux et de coloris pour les meubles et plans de travail, plus de 100 modèles d’éviers et de mitigeurs et de nombreux accessoires. Prix d’une cuisine Darty : à partir de 3000 € tout compris.

Hygena : la marque Hygena donne le choix entre une vingtaine de modèles de meubles de cuisine avec la possibilité de multiples combinaisons pour personnaliser votre projet. Le prix d’une cuisine Hygena est entre 2000 et 4000 € hors pose et livraison.

Ikea : des cuisines esthétiques où prime la fonctionnalité, avec des solutions ergonomiques pour s’intégrer dans tous les espaces : meubles double emploi, modules aux dimensions variables, grande variété de tiroirs... Large choix d’électroménager et d’accessoires. Le prix d’une cuisine Ikea va de 300 à 1000 €. hors pose et livraison.

Lapeyre : Lapeyre propose plus de 150 modèles de cuisine, dans tous les styles, contemporains et authentiques, ainsi que des centaines de plans de travail, accessoires et carrelages, et les plus grandes marques d’électroménager. Prix d’une cuisine Lapeyre : de 400 à 2500 €.

Leicht : le cuisiniste Leicht est synonyme de 80 ans d’expérience dans la réalisation de cuisines sur mesure. Une esthétique exigeante, des formes claires, une organisation fonctionnelle et ergonomique et des matériaux authentiques ayant bénéficié de traitements écologiques. Le prix d’une cuisine Leicht commence à 8000 € hors pose et hors électroménager.

Leroy Merlin : pour les petits budgets et les mini surfaces, des packs tout compris comprenant meubles et électroménager. 43 formats de caissons, 36 formats de portes et tiroirs et 42 façades dans trois styles, des plans de travail standards ou sur mesure, des crédences, des éviers, des robinets et de nombreuses solutions de rangement. Prix d’une cuisine Leroy Merlin : de 300 à 1000 €.

Mobalpa : cuisine familiale, laboratoire, living ou à l’américaine, ce sont les différentes solutions que propose le cuisiniste Mobalpa afin de créer une vraie pièce à vivre accueillante, parfaitement intégrée dans son environnement. Le prix d’une cuisine Mobalpa commence à 4000 € hors pose.

Poggenpohl : n’utilise donc que des bois issus de forêts gérées durablement et des vernis sans solvants. Ici, pas de cuisine standard. Chaque cuisine est conçue sur demande, compte tenu de l’espace concerné, du goût et du style de vie du client. Les finitions sont inspirées des couleurs naturelles, mais Poggenpohl propose également un service de couleur sur-mesure. Le prix des cuisines Poggenpohl est sur devis uniquement.

Schmidt : le cuisiniste Schmidt propose 38 modèles de cuisines sur mesure avec 126 coloris de façades en laque ou décor bois et 80 coloris de plans de travail, 80 poignées différentes, dans un style classique ou contemporain, pour un décor garanti personnalisé. Avec près de 1000 variantes de façades bois, le bois reste son point fort. Le prix d’une cuisine Schmidt commence à 6000 € hors pose et hors électroménager.

Socoo'c : des cuisines astucieuses à petit budget et des packs d’électroménager à prix mini avec des services à la carte. Le prix d’une cuisine Socoo’c commence à partir de 2500 €.

Teissa : Teissa conçoit, réalise et commercialise des cuisines sur mesure de haute qualité et à l’esthétique travaillée. Son catalogue comprend 67 cuisines tendance, modulables à l’infini (plan de travail, accessoires, aménagements intérieurs....), qui mettent l’accent sur la nature avec des matériaux bruts et nobles, comme le bois, le verre ou l’aluminium et des teintes naturelles. Le prix moyen d’une cuisine Teissa est de 4000 € hors pose et hors électroménager.

Veneta Cucine : ses cuisines, design, contemporaines ou classiques, marient technologie, innovation et savoir-faire artisanal. La marque Veneta Cucine, certifiée ISO 9001 est également synonyme de cuisines écologiques puisque tous les matériaux utilisés sont intégralement recyclables et les vernis sans solvant. Le prix des cuisines Veneta est sur devis uniquement.

III. Le prix d'une cuisine, de la pose et des éléments de cuisine

Une fois que votre cahier des charges sera déterminé et que vous aurez une idée claire de vos besoins, vous devrez établir un budget pour votre cuisine.

Généralement le prix d’une cuisine se calcule comme ceci :

  • Travaux d’aménagement : 25 % du prix
  • Meubles : 50 % du prix
  • Équipement et électroménager : 15 % du prix
  • Pose : 10 % du prix

Évidemment, ce budget de cuisine variera en fonction de vos besoins et des équipements que vous souhaitez garder ou devrez acheter.

1. Prix des meubles de cuisine

Prix des meubles de cuisine

Dans le sur-mesure comme dans les cuisines premier prix, c’est la façade qui fait le prix ! Les parties cachées ou techniques des meubles sont invisibles et on utilise des matériaux économiques, plus ou moins résistants selon la gamme. En revanche, la façade est soignée, avec un matériau plus ou moins cher et un degré de finitions plus ou moins travaillé.

Les caissons sont tous de fabrication identique chez un cuisiniste : du bois aggloméré de 18 mm d’épaisseur.

Les façades ou l’habillage varient considérablement de l’entrée de gamme au sur-mesure : contrecollé, mélaminé, bois massif, placage, pierre, verre, métal…

Il existe un label NF Cuisine délivré par le CTBA (Centre technique du bois et de l’ameublement) et l’AFNOR (Association française de Normalisation), preuve de la conformité aux normes françaises. Il vous assure de la qualité de finition et de l’aptitude à l’usage. Toutefois, ce label n’est pas obligatoire.

À titre indicatif, le prix d'une crédence  dépendra du matériau et de l'épaisseur :
en bois comptez de 30 à 80 € le m2, en carrelage elle vous coûtera de 20 à 60 € le m2, en inox ce sera entre 100 et 200 € le m2 et en verre, de 200 à 350 € le m2.

2. Prix de l'équipement de cuisine et de l'éléctroménager

Prix electromenager cuisine

Là encore, il existe toutes sortes de gammes d’électroménager. De la machine à café achetée en grande surface ou en discount à la machine à expresso semi-professionnelle vendue en magasin spécialisé !

Les appareils encastrables sous façade sont généralement plus chers que les appareils de série, mais vous aurez plus de choix de taille, surtout si vous cherchez un mini lave-vaisselle ou un maxi-four.

A retenir

Sachez que les cuisinistes travaillent avec des marques bien spécifiques dans le cadre d’un partenariat commercial, et que les équipements de ces marques seront un peu moins chers que les équipements de marques concurrentes. Mais rien ne vous oblige à acheter vos équipements auprès de votre cuisiniste.

Vous obtiendrez de meilleurs tarifs de cuisine avec un achat groupé chez un revendeur : n’hésitez surtout pas à négocier le prix ! Comparez toujours les prix de la grande distribution et visez la période des soldes, le Black Friday par exemple peut être très intéressant. Attention aux offres trop discount pour être vraies, la qualité de l’électroménager pourrait laisser à désirer.

Dans tous les cas, choisissez des équipements NF avec une garantie et un service après-vente et voyez si le vendeur vous propose l’installation gratuite (ce qui peut faire partie de la négociation).

Quelques exemples de prix d'éléctroménager de cuisine

  • Four : de 300 à 5000
  • Four micro-ondes : de 100 à 1000 €
  • Plaques de cuisson : de 200 à 2000 €
  • Hotte : de 30 à 1500 €
  • Réfrigérateur : de 400 à 4000 €
  • Lave-vaisselle : de 200 à 1500 €

3. Prix de la pose de cuisine

Si la pose est effectuée par un professionnel et si votre logement a été construit depuis plus de deux ans, vous bénéficiez de la TVA à 5,5 %. Cette réduction s’applique non seulement sur l’installation, mais aussi sur les meubles, plan de travail, évier, robinetterie (à l’exclusion des appareils électroménagers).

En moyenne, il faut prévoir entre quelques centaines d’euros et jusqu’à 1500 € pour le coût de la pose des meubles de cuisine seule (hors fourniture).

Si vous payez votre cuisine très cher chez un cuisiniste, négociez une pose gratuite de votre cuisine !

Certains installateurs de meubles facturent parfois en fonction du taux horaire (artisans). Comptez entre 30 et 45 € de l’heure et ajoutez les frais de déplacement pour connaître le prix d'une pose de cuisine.

Le prix minimum facturé pour l’installation de meubles de cuisine est de 100 €.

Quelques exemples de prix de pose de meuble de cuisine

Meuble de rangement bas : de 40 à 70 €
Armoire de cuisine : de 20 à 30 €

4. Exemples de devis achat et pose de cuisine

Devis achat et pose de cuisines Ikea

Pour une cuisine <1500 € : 500 € le prix de pose de cuisine
Pour une cuisine de 1500 à 3000 € : 800 € le prix de pose de cuisine
Pour une cuisine de 3000 à 4500 € : 1200 € le prix de pose de cuisine
Pour une cuisine >4500 € : 1400 € le prix de pose de cuisine

Devis plans, fourniture et rénovation complète d'une mini cuisine chez un cuisiniste

Transformation d’une petite cuisine de 4 m2 en une cuisine à 6 éléments : 5450 €
1. Démolition et nettoyage de chantier : 400 €
2. Dépose des anciens équipements de cuisine : 100 €
3. Pose d’un nouveau revêtement de sol : 300 €
4. Pose de faïence  : 850 €
5. Pose de nouveaux équipements de cuisine : 1500 €
6. Branchement des appareils aux installations électriques existantes : 2300 €

Transformation d’une cuisine de 10 m2 en une cuisine équipée avec îlot : 14 500 €
1. Démolition et préparation de chantier : 1500 €
2. Modification plomberie + chauffage : 900 €
3. Électricité : 1500 €
4. Revêtement sol et mur : 1500 €
5. Faux plafond : 1200 €
6. Meubles de cuisine dont îlot : 5000 €
7. Évier : 700 €
8. Appareils électroménagers : 2500 €
9. Pose forfaitaire cuisine : 1300 €
10. Menuiseries (fenêtre) : 900 €

IV. Bien concevoir et aménager sa cuisine

1. Le "triangle d'activité" de la cuisine

La règle d’or de l’aménagement de cuisine (qu’un architecte ou designer de cuisine connaîtra parfaitement au moment de vous proposer un plan) est ce qu’on appelle le triangle d’activité.

Le triangle d’activité combine zone froide, zone de préparation et zone de stockage (et aussi la zone de lavage). Dans ces trois zones, il faut implanter stratégiquement les équipements (évier, frigo…) Il permet d’optimiser les déplacements et de ne pas se démettre l’épaule pour attraper une spatule par exemple ! C’est le grand principe d’aménagement de cuisine à respecter.

  • Zone froide : réfrigérateur et meubles de rangement des denrées (périssables et non périssables)
  • Zone de préparation/zone de cuisson : plaque de cuisson, crédence, plan de travail, hotte aspirante, condiments
  • Zone de stockage et de lavage : évier, poubelle, lave-vaisselle, rangements de vaisselle
Prix amenagement cuisine

2. Les différents aménagements de cuisine

En partant du principe de ce triangle d’activité, plusieurs aménagements de cuisine sont possibles. Ils dépendent essentiellement de votre espace disponible.

Le choix de l’implantation de votre cuisine est une décision importante, qui vous suivra pendant de nombreuses années. Un expert saura vous conseiller si vous hésitez.

Cuisine « en I »

Pour une cuisine étroite, avec un minimum d'espace, la cuisine en I est tout en longueur.
Les meubles sont alignés les uns à côté des autres sur un même mur.
La zone de préparation se situe entre l’évier et la plaque de cuisson.
Cet aménagement sera allégé visuellement par des portes vitrées et des blocs de couleurs pour casser l’effet « couloir ».
Il faudra choisir des astuces de rangement pour optimiser au maximum l’espace.

Cuisine « en parallèle » ou « double I »

La cuisine en parallèle est constituée de deux longueurs... en parallèle.
Dans cette configuration on optera pour un côté pour la zone froide avec le lavage et un côté pour la zone de préparation et la zone de cuisson.
La largeur entre les deux lignes doit être au minimum 1,20 m, ce qui implique d’avoir une pièce avec une largeur minimum de 2,5 m.
La capacité de rangement est importante.
Installer une verrière permet d’éclaircir la pièce tout en cloisonnant votre cuisine.

Cuisine « en L »

Elle s’installe dans l’angle d’une pièce et le long d’un mur principal. La cuisine en L est l’implantation la plus répandue pour les cuisines au-dessus de 15 m².
Elle permet d’installer une table d’appoint au sein de la cuisine si on le souhaite.
On évitera simplement de placer les plaques de cuisson ou l’évier dans l’angle.

Cuisine « en U »

La cuisine en U est réservée aux cuisines de plus de 12 m².
On y intègre un coin repas ou même un îlot.
La cuisine en U est très classique lorsque la cuisine est ouverte.
L’espace central doit être au minimum de 1,5 m  pour que la circulation soit aisée.
Un aménagement au niveau des angles est à prévoir, avec des meubles adaptés pour ne pas perdre du volume de rangements.

Cuisine avec îlot

Si votre pièce est vraiment spacieuse, l’idéal est de réaliser une cuisine avec un îlot central plutôt qu’une implantation en U.
La cuisine en îlot est parfaite dans une pièce à vivre ouverte avec une dimension de 20 m² au minimum.
Elle augmente considérablement la surface de plan de travail.
Le volume de rangement est de grande capacité.
Le triangle d’activité est parfaitement respecté.
L’îlot central peut servir de séparation entre les pièces. C’est un véritable lieu de convivialité ! L’astuce pour cacher le désordre apparent est d’installer un bar afin de « briser » le champ de vision.
Un îlot peut nécessiter des travaux supplémentaires (comme casser le sol par exemple) et donc générer un surcoût.

3. Choisir son carrelage de cuisine

Vous pouvez bien sûr carreler tous les murs de la cuisine, mais pour un rendu parfait, le carrelage se privilégie en crédence ou sur le plan de travail.

Le carrelage de cuisine doit résister à l’humidité, aux fortes chaleurs, aux tâches, aux chocs et aux produits détergents. Les carreaux de catégorie 2 et 3 feront l’affaire. Les formats les plus courants pour le carrelage de cuisine sont formats carrés 10 x 10 cm, 15 x 15 cm et 20 x 20 cm.

On privilégiera :

  • Le carrelage en grès de cérame pour les grandes cuisines et les cuisines ouvertes
  • Le grès de cérame émaillé : déjà traité contre l’humidité
  • Le carrelage faïence : seulement pour les murs de la cuisine
  • La pâte de verre murale : résiste à l’eau, aux fortes chaleurs, à la soude et à l’acide.
Prix carrelage cuisine

Il faut en moyenne compter 20 à 50 € le m2 hors pose pour le prix d'un carrelage mural de cuisine.
Le tarif pour la pose d’un carrelage de cuisine se situe entre 25 et 45 € du m2.

Estimer le prix de votre cuisine

Une véranda fait donc partie d'un projet global d'agrandissement de votre maison. Avec une véranda sur mesure en acier ou en bois, vous pourrez prolonger votre toiture et ajouter à votre bien une véritable poèce à vivre ouverte sur l'extérieur, et ainsi donner une valeur supplémentaire à votre propriété en cas de revente. Terrassement, achat de la véranda, vitrage, couverture, isolation, chauffage : pour estimer le prix de votre future véranda avec précision, demandez des devis gratuits pour faire votre budget.

X