Prix fosse septique : Comparatif Tarifs de Pose et Vidange, conseils et budget

Devis fosse septique Gratuit ici

Guide fosse septique : Comparatif Tarifs, Pose et Vidange
4.3 (86.85%) 73 votes

Avant de commencer, sachez que les « fosses septiques » n’existent plus et ne sont plus installées. À vrai dire, elles sont même interdites en construction neuve. On a repris le terme pour désigner les fosses d’évacuation des eaux usées, mais cet ancien dispositif n’est plus conforme à la réglementation. La fosse septique telle qu’on l’entendait avant ne servait qu’à évacuer les eaux des toilettes (eaux-vannes).

Explications, détails et informations sur la fosse septique.

FONCTIONNEMENT ET USAGES D’UNE FOSSE SEPTIQUE

I. Fonctionnement et usages d'une fosse septique

1) L’intérêt d'une fosse septique 

On parle désormais de « fosses toutes eaux », même si « fosse septique » est resté le terme utilisé en pratique. (Toutefois, pour des raisons de compréhension, nous référerons dans ce guide aux fosses toutes eaux comme « fosse septique »).

Les fosses toutes eaux, donc, collectent les eaux usées provenant des toilettes (eaux-vannes) et les eaux ménagères provenant des lavabos, machines à laver, éviers, etc. (eaux grises) des logements individuels, et les prétraitent grâce notamment à des bactéries anaérobies (qui n’ont pas besoin de lumière ou d’oxygène pour survivre), avant de les rediriger vers le réseau collectif des eaux usées.

BON À SAVOIR  : Et les eaux de pluie ? Comment les évacuer ?

Attention à ne pas raccorder les eaux de pluie (eaux de toiture + eaux de ruissellement) au dispositif. C’est purement interdit. On essaie de les « rejeter » directement dans la nature, pour ne pas les polluer au contact des eaux usées, ni surcharger la contenance des stations d’épuration.

Vous devez soit :

– les récupérer avec des installations individuelles et vous en servir pour arroser votre jardin ou arroser votre voiture

prévoir un drainage vers un lieu de rejet séparatif des eaux, collectif, pour éviter les inondations sur votre terrain.

Consultez la Mairie de votre commune ou votre EPCI (Établissement public de coopération intercommunale) pour connaître la marche à suivre. 

La fosse septique/fosse toutes eaux a donc pour fonction de :

  • collecter, retenir et prétraiter les eaux usées domestiques qui peuvent contenir des déchets polluants
  • filtrer les matières solides (graisse, boues…) et les liquéfier avant de rediriger vers les réseaux de traitement des eaux usées collectives avant traitement
détail d'une fosse septique

Détail d’une fosse septique (source FT Media)

2) Réglementation : les fosses toutes eaux ont remplacé les fosses septiques pour l’évacuation des eaux usées

Les fosses septiques évacuant uniquement les eaux-vannes ne sont donc plus installées, mais celles qui subsistent sont tolérées, dépendamment de l’EPCI dont vous relevez. L’établissement public de coopération intercommunale peut en effet exiger selon le cas que vous mettiez aux normes votre installation.

Si vous vendez une maison avec un équipement d’assainissement individuel, vous êtes tenu de fournir à votre acheteur un diagnostic assainissement. Si votre vieille fosse septique est ancienne et ne satisfait plus aux normes de l’EPCI, l’acheteur peut imposer que vous financiez les travaux de mise aux normes.

Désormais, seules les fosses toutes eaux sont autorisées : contrairement aux fosses septiques, elles traitent les eaux usées.

3) Fonctionnement d’une fosse septique

Fonctionnement : schéma fosse septique

Fonctionnement : schéma fosse septique

La fosse septique est un réservoir individuel qui reçoit les eaux-vannes (eau des toilettes) et dans une autre partie, appelée bac dégraisseur, qui va dégraisser ces eaux de cuisine et de salle de bain (graisses des savons et de cuisine), pour traiter les eaux de la cuisine et de la salle de bain.

Le prétraitement d’une fosse de dégraissage/fosse toutes eaux


Le prétraitement d’une fosse de dégraissage/fosse toutes eaux

La fosse septique filtre, et prétraite les eaux usées, de plusieurs façons :

Étape de filtration

Système

Action

1

Séparation des solides et des liquides

Décantation physique

Prédécomposition : les boues organiques (lourdes) se déposent au fond de la fosse et les graisses plus légères restent en surface.

2

Digestion des solides

Bactéries

Les bactéries anaérobies digèrent une partie des solides.

3

Ventilation

La ventilation de la fosse septique évacue les gaz nocifs de la fosse.

4

Traitements des eaux clarifiées

vers le champ d’épuration

Les eaux clarifiées du milieu de la fosse se déplacent vers le champ d’épuration, réseau de drains de distribution en plastique, déposés dans des tranchées de gravier par-dessus une couche de sol.

Les bactéries et virus dangereux sont pour la plupart éliminés.

5


vers la station d’épuration

Les bactéries présentes dans le sol et les tranchées se nourrissent de la matière organique que comportent les eaux usées.

4) Les autres solutions alternatives et écologiques

À l’heure actuelle, il existe d’autres types de fosse septique et solutions pour l’évacuation des eaux usées, dont la faisabilité et surtout étudiée dans le cadre des projets de construction durable ou l’écohabitat.

On parle essentiellement dans ce cadre de la phytoépuration, ou jardins d’assainissement, composés de lit filtrant (filtre à sable) vertical non drainé ou drainé, tranchées drainantes/d’épandages, lit d’épandage à faible profondeur, tertre d’infiltration et filtre planté de roseaux et autres macrophytes (la phytoépuration).

Certains optent pour des toilettes sèches, le lagunage, le bambou… Il arrive que les performances de ces techniques écologiques aillent au-delà des solutions classiques, et la quasi-absence de contraintes vis-à-vis de leur installation les rend intéressantes. Malheureusement ces techniques n’en sont encore qu’à leurs balbutiements.

Compter 4000 à 5000 € pour l’installation de base d’un bassin pour un foyer de 2 personnes.

Schéma d’un jardin d’assainissement, ou phytoépuration

Schéma d’un jardin d’assainissement, ou phytoépuration

Mais vous pouvez également opter pour une micro station d’épuration : compter entre 5000 et 8000 € hors pose et installations.

Micro station d’épuration

Micro station d’épuration

II. Différents types de fosses septiques

1) Plastique ou béton : quel matériau choisir ?

Une fosse se présente sous la forme d’une grosse cuve, généralement enterrable dans le sol.

La cuve peut être en plastique ou en béton :

  • Fosse septique plastique (PEHD ou PVC) et fibre de verre : plus légère et manœuvrable, solidifiée par de la fibre de verre, mais plus chère. Elle doit impérativement être remplie d’eau, sinon elle aura tendance à remonter à la surface et à ne plus fonctionner, voire causer des dommages à l’ensemble de l’installation.
Fosse septique plastique

Fosse septique plastique 

  • Fosse septique béton : lourde, son installation suppose de faire appel à un engin de levage plus puissant, mais elle est plus économique que la cuve en plastique.
fosse septique béton

fosse septique béton (source Ooreka)

Comparatif fosse plastique/béton

(LÉGENDE :       💪= avantage  👎= inconvénient)

Matériaux

Fosse septique béton

Fosse septique plastique

Poids

💪Le poids est un avantage pour le béton, qui rend la fosse plus stable dans le sol. Ce qui est important, notamment en cas de sols gorgés d’eau (fortes pluies), de vidanges et de mise en place.

Plus léger.

Comportement à la compression

💪Le béton supporte mieux l'écrasement. C'est un atout pendant la mise en œuvre (avant remplissage) et pendant les vidanges.

Bon comportement, bonne résistance aux mouvements de terrain.

👎 Attention toutefois, le béton peut fissurer.

👎Sa moindre résistance à la compression et la possibilité d’écrasement implique d'être très attentif lors des phases de mise en œuvre et de vidange. 

Préférez une vidange quand le sol est sec.

Son poids léger la rend sensible à la pression de l’eau du sol.

Résistance à la corrosion

👎Le béton est sensible à la corrosion: se dégrade en présence des gaz issus des effluents (H2S par exemple), en cas de mauvaise ventilation.

Bonne.

Coût

Moins onéreux, mais coût de mise en place plus important. Cela est à prendre en compte en cas d’accès compliqué (étroitesse, sols très mous).

Plus cher, mais coût de mise en place moins important.

Dimensions

Possibilité de très grandes dimensions.

Volume généralement limité à 4 000 litres (4 m3).

Étanchéité

Attention à la bonne pose des joints.

💪Le plastique est plus étanche et ne subit pas de dégradation de corrosion dans le temps.

Les rehausses et couvercles se vissent, ce qui assure une bonne étanchéité.

Et les autres matériaux ?

Veuillez noter qu’il existe également des fosses septiques en acier, mais elles sont de plus en plus rares. En effet, leur courte durée de vie les a rendues très impopulaires.

Par ailleurs, les couvercles des fosses en acier peuvent rouiller, ce qui peut provoquer des chutes à travers le couvercle (!).

Les futurs propriétaires qui envisagent d’acheter une maison avec une ancienne fosse en acier doivent la faire inspecter avant de finaliser l’achat.

2) Le prix d’une fosse septique, selon le matériau

De très nombreux facteurs entrent en compte lorsqu’il s’agit d’estimer le prix de revient d’une fosse toutes eaux. Mais commençons par le prix d’achat de la fosse seule. (*Pour une fosse de 4000 litres)


Prix minimum*

Prix maximum*

A prendre en compte

Fosse septique béton

550 €

90​​​0 €

Durée de vie moyenne 20 ans

Inspection régulière des fissures

Fosse septique PVC

420 €

2000 €

Vulnérables aux dommages structurels de compression


Il serait toutefois vain de calculer seulement le prix de la cuve. Les travaux de terrassement et la pose représentent en général plus de 60 % du prix.

3) Tableau comparatif de 20 fosses septiques 4 EH

Marque

Modèle

Entretien / Maintenance

Prix fosse septique (achat)

Prix contrat d’entretien

Prix de revient sur 10 ans

Remplacement

SOTRALENTZ

ACTIBLOC 2500-2500 SL 4 EH

Complexe, très fréquente et très coûteuse. Contrat de maintenance recommandé

11 664 €

180 €/ an

17 260 €

cuve : 10 ans


pièces d’usure : 5 ans

SOTRALENTZ

ACTIBLOC 3500-2500 SL 4 EH

Complexe, très fréquente et très coûteuse. Contrat de maintenance recommandé

12 816 €

180 €/ an

18 565 €

cuve : 10 ans


 pièces d’usure : 5 ans

SEBICO

SEPTODIFFUSEUR SD14 et SD22

Peu complexe, peu fréquente et peu coûteuse.

9 310 €

non

SD14 : 13 160 € 

SD22 : 12 560 €

 

Premier Tech Environnement

PRECOFLO CP 4

Peu complexe, peu fréquente et peu coûteuse.

6 170 €

120 €/ an

10 955 €

cuve : 10 ans

Premier Tech Environnement

ECOFLO Béton 4

Peu complexe, peu fréquente et peu coûteuse.

6 170 €

145 €/ an

10 677 €

cuve : 10 ans

Premier Tech Environnement

EPURFLO Maxi CP 4

Peu complexe, peu fréquente et peu coûteuse.

Non renseigné

120 €/ an

Non renseigné

cuve : 10 ans

Premier Tech Environnement

ECOFLO Polyéthylène 4

Peu complexe, peu fréquente et peu coûteuse.

4 780 €

145 €/ an

9 377 €

cuve : 10 ans

ELOY WATER

OXYFIX C-90 MB 4EH 4500

Complexe, très fréquente et très coûteuse. Contrat de maintenance recommandé

6 260 €

130 €/ an

14 363 €

cuve 10 ans


composants électromécaniques : 2 ans

ELOY WATER

OXYFIX C-90 MB 4EH Inox

Complexe, très fréquente et très coûteuse. Contrat de maintenance recommandé

6 260 €

130 €/ an

14 363 €

cuve 10 ans


composants électromécaniques : 2 ans

KESSEL AG

INNOCLEAN 4 EW

Complexe, fréquente et coûteuse. Contrat de maintenance recommandé.

Non renseigné

100 €/ an

11 330 €

cuve : 30 ans


composants électromécaniques : 1 an

Delphin Water

DELPHIN COMPACT 1

Complexe, très fréquente et très coûteuse. Contrat de maintenance recommandé

6 900 €

120 €/ an

13 668 €

cuve 20 ans


composants électromécaniques : 1 an

Delphin Water

DELPHIN COMPACT 4EH

Complexe, fréquente et coûteuse. Contrat de maintenance recommandé

7 524 €

107 €/ an

avec contrat : 12 307 €

sans contrat : 10 702 €

cuve 20 ans


composants électromécaniques : 1 an

Nassar Techno Group

Microstation modulaire NDG EAU XXS 4 EH

Complexe, très fréquente et très coûteuse. Contrat de maintenance recommandé

7 774 €

165 €/ an (vidange comprise)

11 725 €

cuve : 20 ans

diffuseurs : 5 ans


composants électromécaniques : 1 an

ALIAXIS UI

PureStation EP600

Complexe, très fréquente et très coûteuse. Contrat de maintenance recommandé

6 447 €

150 €/ an

16 614 €

cuve : 10 ans


composants électromécaniques : 2 ans

IFB environnement

Végépur compact 4EH

Complexe, très fréquente et très coûteuse. Contrat de maintenance recommandé

7 780 à 8 085 €

100 à 400€  / an

12 695 à 13 255 €

cuve : 10 ans

équipements électromécaniques : 1 an


autre matériel : 2 ans

GRAF DISTRIBUTION SARL

KLARO QUICK 4EH

Complexe, fréquente et coûteuse. Contrat de maintenance recommandé.

6 506 €

100 €/ an

14 452 €

cuve : 25 ans


Autres équipements : 3 ans

L’Assainissement Autonome

COMPACT'O 4ST2 (Types S et R)

Peu complexe, peu fréquente et peu coûteuse.

7 013 €

90 €

Sans prestataire : 9 786 € Avec Prestaire : 11 760 €

cuve : 20 ans


Durée de vie média filtrant 3 à 10 ans max

ENVI-PUR

BIOCLEANER BC 4 PP

Complexe, très fréquente et très coûteuse. Contrat de maintenance recommandé

5 000 €

150 €/ an

de 11 492 à 12 242 €

cuve : 10 ans


composants électromécaniques : 1 an

ABAS

SIMBIOSE 4 EH

Complexe, très fréquente et très coûteuse. Contrat de maintenance recommandé

5 586 €

170 €/ an

13 223 €  (avec contrat d’entretien)

14 296 €  (sans contrat)

cuve : 10 ans


composants électromécaniques : 2 ans

ABAS

SIMBIOSE 4BP

Complexe, très fréquente et très coûteuse. Contrat de maintenance recommandé

5 586 €

170 €/ an

13 223 €  (avec contrat d’entretien)

14 296 €  (sans contrat)

cuve : 10 ans


composants électromécaniques : 2 ans

BLUEVITA

BLUEVITA TORNADO

Complexe, très fréquente et très coûteuse. Contrat de maintenance recommandé

6 640 €

100 €/ an

12 422 €

cuve : 30 ans


composants électromécaniques : 2 ans

STRADAL

EPURBA COMPACT

Peu complexe, peu fréquente et peu coûteuse.

Non renseigné

Non renseigné

Non renseigné

cuve : 10 ans

STRADAL

STRATEPUR Maxi CP 4

Peu complexe, peu fréquente et peu coûteuse.

Non renseigné

Non renseigné

Non renseigné

cuve : 10 ans

KESSEL AG

InnoClean PLUS EW4

Complexe, fréquente et coûteuse. Contrat de maintenance recommandé.

7 029 €

100 €/ an

Non renseigné

produit : 2 ans

IFB environnement

Végépur compact ProMS 4EH

Complexe, fréquente et coûteuse. Contrat de maintenance recommandé.

9 515 à 9 825 €

100 à 400€  / an

14 430 à 14 995 €

cuve : 10 ans


équipements électromécaniques : 1 an


autre matériel : 2 ans

Nb : nous nous efforçons au mieux de mettre à jour ces indications dans ce tableau comparatif de fosse septique. Si vous voyez des différences, merci de les signaler en commentaire.

III. Comment installer une fosse septique toutes eaux ? Détails & informations

1) Comment poser une fosse septique ?  

pose fosse septique

Installer chez soi une fosse toutes eaux se fait en plusieurs phases :

  1. Estimation de la capacité et étude de la réglementation
  2. Choix de l’emplacement
  3. Préparation du terrain et terrassement
  4. Mise en place des éléments de circuit de décantation ainsi que des canalisations
  5. Pose
  6. Raccordement

Vidéo : Comment réaliser la pose d’un système d’assainissement non collectif ?

1) Estimation de la capacité et étude de la réglementation : avant toute chose, contactez le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) pour prendre connaissance des normes à respecter dans votre commune 

2) Évaluez également la perméabilité du sol et l’emplacement ou non de la nappe phréatique pour des raisons de risque de contamination. Vous pouvez bien entendu le faire vous-même, mais si vous le confiez à un expert ou bureau d’études, il vous en coûtera environ 300 à 600 €

3) Choisissez votre fosse toutes eaux selon vos pièces à vivre : 3 m3 (de 3 à 5 pièces maximum), 4 m3 (6 pièces maximum), 5 m3 (7 pièces maximum).


Dimensions en litres

de la fosse

Dimensions de la maison

Fosse septique 3 000 L

Jusqu’à 5 pièces principales

500 € — 800 €

Prix fosse septique béton 4 000 L

6 pièces principales

800 € — 1 200 €

Prix fosse septique béton 5 000 L

L’assainissement non collectif s’applique jusqu’à 20 EH

1 200 € — 7 000 €

4) Choix de l’emplacement : la distance minimale avec l’habitation doit être de 5 m minimum, la distance avec les limites de propriété doit être de 3 m minimum, la distance avec les arbres ou arbustes doit être de 3 m minimum, la distance avec les puits, sources, captages destinés à l’alimentation humaine doit être de 35 m minimum, la fosse doit être située hors des zones destinées à la circulation et au stationnement des véhicules. Toute plantation est à proscrire au-dessus de l’installation, excepté le gazon. Vous pourriez devoir rénover, de remplacer ou de réparer l’aménagement paysager après l’installation de la fosse septique.

5) Préparation du terrain et terrassement : il s’agit de faire réaliser une opération de creusement et coffrage. Le trou doit être assez grand pour que la fosse dispose de 20 à 30 cm entre chaque paroi et les bords de la fouille. Le fond de la fouille doit être plat et stabilisé sur un lit de sable de 10 cm d’épaisseur minimum, avec possiblement une semelle en béton.

Pour information, il faut compter en moyenne 80 à 170 euros HT le m3 pour les travaux de fondation.

VIDÉO : Réalisation du terrassement pour la fosse septique

6) Mise en place des éléments et pose la fosse est installée et mise de niveau, en prévoyant entrée et sortie des canalisations. Le remblai (pas de cailloux !) se fait avec un matériau sableux par couches successives avec un tassement suffisant. À mesure du remblayage, la fosse doit être remplie d’eaux claires pour équilibrer la pression. Les canalisations sont placées avec une pente de 2 à 4 % entre l’habitation et la fosse et 0,5 à 1 % vers la filière de traitement. Les différents raccordements et regards doivent être rendus étanches.

7) Raccordement : votre fosse toutes eaux doit obligatoirement être équipée d’une ventilation, afin d’évacuer les gaz toxiques qui peuvent la détériorer la fosse. Vous devez également prévoir une pompe de relevage au besoin. Compter entre 600 et 200 € pour cette dernière. Selon que vous choisissiez un système septique anaérobique ou aérobique, il vous en coûtera de 3500 à… 20 000 € !

Pompe de relevage pour fosse septique

Pompe de relevage pour fosse septique

2) Quel prix pour la pose d’une fosse septique par un professionnel ?

Le chantier global que représente la pose d’une fosse septique suppose une excellente connaissance technique polyvalente, et le recours à des engins de terrassement et de levage. C’est pour cela que faire appel à un professionnel pour l’installation fosse septique en plus de vous offrir une garantie triennale, s’avère plus économique.

Les installateurs spécialisés engloberont généralement les coûts divers dans le prix total de l’installation et proposeront peut-être une excavation moins onéreuse.

Le budget moyen global constaté tourne entre 6000 et 9000 € pour un foyer de 4 personnes. Une estimation qui va du simple au double, tant les prix varient en fonction de :

  • la contenance de votre cuve
  • le matériau
  • les caractéristiques typographiques et géologiques de votre terrain
  • votre raccordement au réseau collectif

A) Prix des fosses par type de filtration


Prix minimum

Prix maximum

Fosse à épandage *

3 000 €

6 000 €

Fosse à sable *

4 000 €

7 500 €

Fosse septique écologique *

5 400 €

11 000 €

* Fournitures et pose

B) Budget à prévoir

Contactez un professionnel pour obtenir un devis précis, en prenant compte des

6 étapes d’installation fosse septique mentionnées plus haut :

1) Estimation de la capacité et étude de la réglementation : 300 à 600 €

2) Choix de l’emplacement et préparation du terrain et terrassement : 2000 à 3500 €

3) Mise en place des éléments de circuit de décantation ainsi que des canalisations :  3500 à 20 000 €

Système septique anaérobie

Système septique aérobie

Un tuyau relie la maison à la fosse et un tuyau ramifié relie la fosse vers l’élément épurateur.

Les bactéries aérobies décomposent les déchets dans la fosse. 

Des bactéries anaérobies décomposent les déchets solides.

Une pompe à air afin aère la fosse. Une fosse supplémentaire achève le processus de traitement des eaux.

3500 € à 7000 €

10 000 € à 20 000 €

4) Pose comprise

5) Raccordement compris

À ces frais il vous faudra ajouter (le prix de la fosse, faut-il le préciser) ainsi que :

6) Main d’œuvre : 1100 à 3500 €

7) Permis de construire et diagnostic SPANC : < 900 €



Soit un budget global entre 8000 et 11 000 €


Travailler avec un professionnel aura très probablement une incidence sur votre tarif pose septique mais vous aurez l’assurance que l’installation sera réalisée de manière appropriée, autorisée et assurable, qui ne vous engendrera pas de modifications ou réparations coûteuses.

Demandez des devis fosse septique précis et détaillés et n’hésitez pas à comparer les prestations, garanties et l’expérience de votre installateur, ainsi que les avis de ses précédents clients.

3) Quelles aides financières puis-je obtenir ?

La mise en place d’un système d’assainissement individuel est éligible à la TVA à taux réduit, mais aussi les aides de l’ANAH, dont peuvent bénéficier sous réserve d’admissibilité les particuliers qui réhabilitent ou construisent une installation d’Assainissement non collectif :

Organisme prêteur ou dispositif

Conditions

Concerne

ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat),

Sous conditions de ressources.

En fonction des contextes propres à chaque territoire et des moyens disponibles.

La demande doit être impérativement avant le début des travaux.

Le demandeur ne devra pas avoir bénéficié d’un prêt à taux zéro depuis 5 ans.

L’existant et les travaux d’amélioration de l’habitat

CAF (Caisse d’Allocations Familiales)

Vous devez déjà recevoir une prestation de la CAF, hors aide personnalisée au logement, allocation aux adultes handicapés et allocation de logement pour les personnes sans enfant.

Montant :

– Ce prêt peut atteindre 80 % des travaux dans une limite de 1 067,14 euros,

– son taux d’intérêt s’élève à 1 %,

– il est remboursable sur 3 ans,

– Une moitié du prêt est versé à la signature devis et l’autre moitié à l’achèvement des travaux.

L’existant et les travaux d’amélioration de l’habitat

Caisses de retraite

Un certain nombre de caisses de retraite propose des aides ou des subventions pour des travaux d’adaptation, de rénovation ou d’équipement pour les logements principaux.

Ces aides ou subventions sont destinées aux retraités. Tous les régimes ne sont pas concernés.

L’existant et les travaux d’amélioration de l’habitat

Taux réduit de TVA à 5,5 %

L’habitation a plus de deux ans.

Pour les travaux d’amélioration, de transformation, d’aménagement et d’entretien des locaux à usage d’habitation, la TVA est réduite de 20 % à 10 % sur la main d’œuvre et les fournitures de matériaux.

Cette baisse est applicable pour une résidence principale ou secondaire et les travaux réalisés dans les logements achevés depuis plus de 2 ans.

L’existant et les travaux d’amélioration de l’habitat

Subvention de votre Agence de l’Eau

Selon les conditions locales,

Agences de l’Eau

Certaines des agences de l’eau proposent des aides financières directement aux usagers.

Les conditions d’obtention, le montant dépendent de l’agence de l’eau de laquelle vous dépendez.

L’habitat neuf ou existant

Montage financier à la charge de votre collectivité

Sur dossier.

L’habitat neuf ou existant

IV. Entretien d'une fosse septique

1) Entretenir sa fosse septique : une surveillance régulière

Une fosse qui émet du sulfure d’hydrogène, qui se remarque avec des odeurs particulièrement désagréables, est une fosse qui dysfonctionne.

Ce symptôme, comme d’autres, devraient vous alerter. Il convient de faire un entretien et une surveillance réguliers de votre fosse toutes eaux, afin de vous assurer que le problème ne devienne pas majeur et de ne pas avoir à refaire l’intégralité de votre dispositif.

Vidéo : Recherche de fuite sur fosse septique

L’entretien d’une fosse toutes eaux consiste essentiellement à un contrôle régulier, une vidange au minimum tous les 4 ans pour éviter toutes odeurs.

BON À SAVOIR

La réglementation n’impose pas d’entretien précis, mais votre fosse doit être en bon état de fonctionnement et en conformité, ce qui pourra être vérifié par un agent de la SPANC.

Vous pouvez procéder vous-même à l’entretien (hors vidange) à condition de vous protéger le corps, les yeux et les voies respiratoires et vous assurer que vos vaccins sont à jour.                                                                                  

Les fabricants de fosses peuvent faire leurs propres recommandations dans le carnet d’entretien de votre cuve. Veillez à les suivre scrupuleusement.

Voici quelques points d’entretien à réaliser :

1) Vérifier la clarté des eaux de sortie de votre filtre à sable via le regard le plus profond de votre fosse et faire un prélèvement. Si l’eau est trouble, vous pourriez devoir faire tester l’eau par un laboratoire.

Échantillons de test de l’eau

2) Mesurer le niveau des boues au fond de la fosse. Si les boues dépassent la moitié de la hauteur de la fosse, il est temps de faire une vidange. Pour ce faire, équipez-vous d’une canne à niveau de boue, plongez-la jusqu’au fond de la fosse. Laissez ensuite votre canne à l’horizontale à l’extérieur pendant 30 minutes. Vérifiez ensuite le niveau.

3) Nettoyer le préfiltre en sortie de votre fosse. Des particules pourraient le boucher. Sortez-le de la fosse, nettoyez-le au jet d’eau, remettez-le en place soigneusement. Faites cela annuellement.

Avant

Après

Après

Vérification de l’intégrité du filtre.

4) Vérifier que le regard est sec : si vous trouvez de l’eau dans le regard, le filtre est colmaté et doit être changé.

5) Assurez vous qu’il n’y ait pas de champignons ou salpêtre sur les parois de la cuve : l’ammoniac peut engendre de la salpêtre sur les parois en plastique de votre cuve. Cela signifie que la ventilation est mal réglée. Ce champignon est très nocif.

Présence de salpêtre

Votre installateur pourra vous proposer un contrat d’entretien annuel de votre fosse septique, au prix moyen de 150 à 300 € selon le type de fosse.                                

2) Vidanger sa fosse septique

Enfin, il faudra entretenir votre fosse septique, en moyenne il faudra compter entre 150 et 300 € de prix vidange fosse septique pour un curage et le contrôle de toutes les parties sensibles de l’installation.

La vidange de la fosse toutes eaux doit être réalisée par un vidangeur agréé par votre préfecture. Il devra vous remettre un bon indiquant les coordonnées du vidangeur, l’adresse de la fosse, le nom de l’occupant ou du propriétaire, la date, la quantité et les caractéristiques, l’origine des boues vidangées et leur destination.

L’opération comprend :

  • le curage, le nettoyage et le débouchage des canalisations,
  • la vidange (enlèvement des boues) et l’entretien de la fosse septique toutes eaux
  • la vidange et le nettoyage des bacs à graisse,
  • la prise en charge et le transport des déchets d’assainissement
  • La surface des boues dans votre canne ne doit pas dépasser 50 %. Pour rappel, la vidange d’une fosse de 3 000 litres a lieu tous les 4 ans.

Vidéo : La vidange fosse septique

3) Produits d’entretien fosse septique et produits complémentaires pour fosses septiques

Voici quelques exemples de prix de produits d’entretien pour fosse septiques :

  • Regard de bouclage et d’épandage polyéthylène : 64,90 €
  • Regard de collecte vertical polyéthylène : 99,00 €
  • Bac dégraisseur en polyéthylène 200 L : 200,00 €
  • Extracteur statique PVC rouge : 25,40 €
  • Canne à niveau de boue de 2 m : 240 €
  • Traitement d’entretien bac à graisse : 16 €
  • Cartouche anti odeurs : 35 €
  • Rehausse 300 mm : 91,50 €

4) Diagnostics réguliers de votre fosse septique

La SPANC propose de réaliser un diagnostic d’assainissement en 16 points de contrôle de votre fosse septique (prix moyen 85 €) et des contrôles décennaux (prix moyen 185 €), qui consistent à :

  • identifier, localiser et caractériser les dispositifs constituant l’installation
  • repérer l’accessibilité et les défauts d’entretien et d’usure éventuels
  • vérifier le respect des prescriptions techniques réglementaires en vigueur lors de la réalisation ou la réhabilitation de l’installation
  • constater que le fonctionnement de l’installation ne crée pas de risques environnementaux, de risques sanitaires ou de nuisances.

Veuillez noter que selon votre lieu de résidence, le coût de cette prestation peut monter jusqu’à 650 €.

Comparer gratuitement les professionnels près de chez vous

Si vous le souhaitez, vous pouvez trouver et comparer des professionnels proposant différents types de fosses, leurs tarifs et de contrat d'entretien. Le service de mise en relation est rapide, facile et totalement gratuit.

X

Questions ? Infos ? Avis ? (Inscription non obligatoire) 0 Commentaires